La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Espagne

La FAPAE proteste contre le marché unique européen en matière d'audiovisuel

par 

La FAPAE proteste contre le marché unique européen en matière d'audiovisuel

- “La création d'un marché unique pour la distribution des productions audiovisuelles entraînerait une baisse des ventes, puisque les droits seraient cédés pour tout le territoire européen et non pays par pays. Cette mesure envisagée par la Commission européenne va contre les intérêts des producteurs comme des distributeurs. C'est pourquoi la Fédération internationale des producteurs profitera du Marché du Film du Festival de Cannes pour demander le retrait de cette proposition", a déclaré ce matin Ramón Colom, le président de la FAPAE (Confédération des producteurs audiovisuels européens), dans le cadre du Festival du cinéma espagnol de Malaga. Pour Colom, "cette mesure ne bénéficierait qu'aux gros fonds d'investissement européens (notamment ceux du Luxembourg) aux dépens des autres pays, qui ont besoin des marchés étrangers pour que leur cinéma survive". Le mécontentement de la FAPAE s'ajoute             aux inquiétudes qui se sont manifestées partout en Europe, notamment en Allemagne (lire l'article).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Colom a également assuré que le public espagnol témoignait d'un regain d'intérêt par rapport aux productions nationales et à l'expérience du cinéma en salle. On note pourtant une diminution de 20% des productions entreprises dans le pays cette année par rapport à l'année dernière à la même date, et le budget moyen pour un film espagnol continue de baisser (de 3 millions d'euros en 2009, il se retrouve à présent à 1,2 million).

La bonne relation de la FAPAE avec le ministre de la Culture et l'ICAA est un élément favorable, "bien que les tractations de palais aillent lentement", souligne Colom en se référant à la révision de la nouvelle loi sur le cinéma que toute l'industrie attend avec impatience et à l'abaissement de la TVA sur les activités culturelles (de 21% à 10%) qu'elle espère, avant les prochaines élections. Le président de la FAPAE a également demandé que les six nouvelles chaînes qui vont être accordées à TDT le soient "en fonction du pourcentage de leurs activités de production cinématographique respectives, bien qu'actuellement, les chaînes privées ne produisent que 5 à 6 films par an, ce qui force TVE à en épauler 20 à 30 et réduit les montants accordés, puisqu'il faut partager l'argent disponible entre un trop grand nombre de projets".

 

dans ce country focus

Newsletter

Warsaw
EPI Distribution
LIM

Follow us on

facebook twitter rss