Spoor (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
The Square (2017)
La Belle et la meute (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dossier: Éducation cinématographique

Le projet EUFORIA de Thessalonique : trouver une place pour le cinéma à l'école

par 

Le projet EUFORIA de Thessalonique : trouver une place pour le cinéma à l'école

- EUFORIA (European Films for Innovative Audience Development – Films européens pour un développement innovant de l'audience) est un projet conçu par le Festival international du film de Thessalonique dans le but de soutenir l'idée d'intégrer le cinéma à l'école, principalement au niveau secondaire, et d'offrir une palette d'avantages à l'enseignement du cinéma dans les pays européens. Pour en discuter, nous nous sommes entretenus avec Maria Papasotiri, coordinatrice d'EUFORIA et directrice du Musée du cinéma de Thessalonique, et Eirini Delidaki, responsable pour le cinéma dans le projet EUFORIA et éducatrice de musée.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Comment vous est venue cette idée ?
Le débat lancé par le ministère grec de l'Éducation concernant l'intégration du cinéma dans le cursus normal des institutions d'éducation en Grèce s'est beaucoup animé cette année. Dans ce contexte, faire du cinéma une nouvelle matière, un outil éducatif alternatif et/ou un moyen de transmettre le savoir, est devenu un sujet courant dans la recherche des objectifs pour le programme européen Euforia. 

Afin de créer l'infrastructure nécessaire pour soutenir et assurer la durabilité de l'enseignement du cinéma en Grèce, nous avons développé un Plan d'action nommé "Les Voies du Cinéma" à mettre en place par un réseau interculturel. La Pologne et la Hongrie, ainsi que d'autres pays européens ayant participé à ce réseau transnational, ont apporté un regard nouveau, des méthodes pratiques, leur expérience et leur aide, tout en réévaluant et élargissant leurs propres politiques. Le Festival international du film de Thessalonique, l'initiateur principal, a collaboré avec deux partenaires : Spoleczna Akademia Nauk – San et Lanterna Magica Kultuális és Oktatási Szolgáltató Kft.

Vous et vos partenaires aviez déjà développé ce genre de programmes ?
Le Musée du Cinéma de Thessalonique, qui a été fondé en 1997, collecte, sauvegarde et expose des éléments de l'histoire et de la culture du cinéma grec. En tant que branche éducative du Festival international du film de Thessalonique, le Musée du Cinéma travaille sur la recherche, la documentation et l'archivage, à travers sa librairie et sa plateforme numérique (www.myfestival.gr). De plus, il organise une série de programmes éducatifs liés au cinéma pour des élèves du primaire et du secondaire qui ont beaucoup de succès, ainsi que des programmes de projection sophistiqués allant à la rencontre de la communauté, en rendant hommage à des réalisateurs, des genres ou une culture cinématographique emblématiques. Le Musée du Cinéma entretient de nombreuses collaborations importantes avec des organisations culturelles et des institutions éducatives. Il propose trois ou quatre programmes éducatifs par jour et reçoit environ 17 000 étudiants par année.

Comment le projet s'intègre-t-il dans vos activités ?
Comme expliqué, le Musée du Cinéma de Thessalonique propose trois ou quatre programmes par jour et reçoit environ 17 000 étudiants par année. Dans ce contexte, le programme européen Euforia prévoit de mesurer et d'enregistrer l'impact global du Plan d'action sur l'enseignement du cinéma, dans le but de l'étendre à tous les niveaux de scolarité et d'ainsi développer la portée de l'audience du cinéma européen dans les pays participants au projet. En outre, l'un des objectifs principaux est d'intégrer de bonnes pratiques, des directives de travail concrètes et des informations émanant des principaux cours d'action dans le travail de base des organisations dans le domaine de l'enseignement informel du cinéma, afin de cibler de nouveaux groupes.

Quelles autres institutions sont partenaires et quels sont leurs rôles ?
L'Université Spoleczna Akademia Nauk – SAN de Varsovie propose un diplôme en Cinéma & Arts audiovisuels, avec spécialisation en réalisation & production de films, de programmes TV & de publicités, en photographie pour films, TV & publicités, en arts dramatiques, etc. SAN s'est engagée à proposer des formations continues pour les professeurs grâce à des coopérations actives avec des associations telles que NEONEA, l'Association pour la promotion des médias & de l'éducation culturelle. Grâce à des projets européens tels que E-HISTO, SAN a apporté des compétences médiatiques primordiales aux professeurs et aux élèves du secondaire. 

Laterna Magica crée et propose des projets culturels et éducatifs en Hongrie, mais aussi à l'étranger. En apportant conseil et soutien, elle aide des institutions culturelles et éducatives à atteindre leurs objectifs et à élargir leurs champs d'activités. Laterna Magica couvre de nombreux champs d'expertise tels que la syntaxe d'application, la formation de plans d'action, la promotion et la mise en place de projets, l'enregistrement et la diffusion des résultats. En tant que partenaire prolifique de diverses institutions éducatives et professionnelles, elle a, au cours des années, soutenu entre autres choses le développement des programmes, la croissance pédagogique, l'administration de l'éducation publique. Laterna Magica, l'organisateur national du projet European Home Movies Network, qui inclue des festivals de cinéma et des recherches menées dans 6 pays européens, collabore également avec MaNDA, l'Institut hongrois d'archivage numérique et du film, pour gérer des programmes éducatifs de cinéma, des expositions et des projets de numérisation. 

Quelles sont les problématiques principales abordées par le projet en ce qui concerne les aspects pratiques du cinéma (par exemple, la distribution des films, les cadres méthodologiques, les ateliers avec un public jeune, etc.) ?
Les problématiques principales abordées par Euforia sont : 

VOIE A, SUIVRE LA CULTURE CINÉMATOGRAPHIE en Grèce, en Pologne et en Hongrie : deux jours de conférence pour que professeurs, éducateurs de cinéma, universitaires, responsables politiques, administrateurs à l'éducation, psychologues et travailleurs sociaux puissent débattre de la place de l'enseignement du cinéma au sein des pays concernés. 

VOIE BTHE FILM VAULT (LA BOÎTE À FILMS): un catalogue organisé en ligne proposant un large éventail de drames, documentaires et courts-métrages européens, ainsi qu'une base d'apprentissage en ligne avec une palette d'outils pédagogiques.

VOIE C, PRÉSENTATION DE THE FILM VAULT & SÉANCES DE FORMATION : un séminaire pour présenter THE FILM VAULT à des enseignants du niveau obligatoire et post-obligatoire, à des membres du personnel et à des spécialistes de l'éducation. De plus, des séances de formation sont prévues pour familiariser des enseignants du niveau secondaire aux formes morphologiques des films européens et à leur potentiel pédagogique. 

Quel est le but de ce projet ?
Le projet cherche à développer l'audience. Nous nous sommes concentrés sur le développement du sens critique des jeunes et des éducateurs quant à la culture cinématographique européenne, en visant la création des infrastructures nécessaires pour soutenir et assurer la durabilité de l'enseignement du cinéma en Grèce et en encourageant leur participation active dans la diffusion de films européens. En outre, nous essayons de rechercher, d'enregistrer et de distribuer au sein du réseau transnational, des politiques éducatives actuelles et des programmes des écoles, afin de proposer, ensemble, des moyens d'utiliser les films européens pour mettre à profit l'expérience et les processus d'apprentissage des jeunes. 

Quel est le public cible du projet ? S'il vise les étudiants, quelle tranche d'âge ou quel niveau scolaire voulez-vous toucher ? Et pour quelle raison avez-vous choisi ce public ?
Le public cible de la conférence Euforia était les éducateurs en cinéma, les universitaires, les responsables politiques, les administrateurs à l'éducation et les enseignants des pays concernés, et d'autres à travers l'Europe. The Film Vault et le Student Digital Film Project visent uniquement le secondaire et les enseignants du secondaire, ainsi que les étudiants âgés de 12 à 18 ans

Comment votre projet répond-il aux besoins et aux objectifs de l'appel ?

Les besoins de l'appel : développement de l'audience

Les actions d'Euforia : les enseignants du secondaire suivent des formations et deviennent actifs dans la diffusion de récits filmiques européens. Les enseignants et les étudiants, ainsi que toute autre personne intéressée par le cinéma, peuvent utiliser les ressources mises à disposition par la plateforme en ligne de la The Film Vault et ainsi utiliser les films européens pour explorer plus en profondeur les matières telles que l'histoire, la sociologie, la philosophie, etc. Ces groupes peuvent également engager des dialogues productifs soit en commentant les films européens sélectionnés, soit en faisant leurs propres suggestions, tout en cherchant conseil sur un réseau éducatif, ou encore échanger des avis, des idées, des méthodes pratiques efficaces, etc.

L'expérience pratique mise à disposition par le Student Digital Film Project offre aux participants un aperçu précieux de la production audiovisuelle. Le projet encourage également l'exploration de l'identité européenne par le développement du paysage urbain et l'engagement avec des chaînes et des réseaux de distribution européens dans le but de présenter leurs travaux. Ainsi, un réseau qui soutient le cinéma et se concentre sur les genres et les récits filmiques européens peut se développer.

Comment votre projet suit-il un débat en cours sur la culture cinématographique tout en s'intégrant dans l'objectif plus large de développer l'audience ?
La recherche menée, les enregistrements et les évaluations récoltés grâce au Plan d'actions et leurs distributions au sein de réseau transnational soutiendront les procédures gouvernementales liées à la culture cinématographie et à la promotion de récits filmiques européens. 

Intégrer de bonnes pratiques, des directives de travail concrètes et des informations émanant du cours principal de l'action dans la base du travail des organisations opérant dans le domaine informel de l'éducation au cinéma permettra d'atteindre de nouveaux publics cibles.

POLITIQUES

D'après vous, quel rôle pourrait avoir la culture cinématographique dans le cadre d'une politique culturelle européenne plus large ?
L'intérêt et l'engagement grandissant de l'Union européenne pour la culture médiatique a eu un impact considérable sur la vision et la politique des administrateurs à l'éducation concernant le potentiel de l'enseignement du cinéma. Cependant, dans des pays comme la Grèce, le rôle du cinéma à l'école se limite souvent à des initiatives isolées et sporadiques. En conséquence, le processus d'établissement et d'intégration de l'enseignement du cinéma et de stratégies éducatives passant par le cinéma dans les programmes scolaires nationaux est plutôt lent et inefficace. Le nombre d'enseignants souhaitant accéder au medium du cinéma et acquérir les connaissances permettant d'analyser et de comprendre les récits filmiques dans le but de les utiliser comme un outil pédagogique en classe a énormément augmenté ces dernières années. 

Pensez-vous que la culture cinématographique soit liée à l'industrie et à la chaine de valeur du cinéma ? Quel serait son rôle dans les processus éducatifs ?
En Grèce, la permission de projeter des films dans les écoles n'est pas une priorité pour l'industrie grecque et pour cette raison, il n'existe aucune politique correspondante. 

La culture cinématographique devrait être intégrée aux programmes scolaires en tant que moyen créatif de changer la pratique éducative et de développer les connaissances et les aptitudes de chaque étudiant. 

Comment la culture cinématographique pourrait-elle être mise en valeur en Europe ?
La culture cinématographique devrait être promue par un réseau international dans lequel les États-membres de l'Union européenne pourraient activement sensibiliser les enseignants et les écoles à l'impact des médias audiovisuels sur les enfants et les jeunes, ainsi qu'à l'importance de l'acquisition de compétences critiques et créatives à travers un apprentissage efficace du cinéma ou de la culture cinématographique.

Nous devrions lancer des campagnes pour les enseignants et les parents faisant part de la nécessité d'éduquer les jeunes élèves à la culture cinématographique. De même,  il est également important que les professeurs suivent des formations continues. L'Union européenne devrait intimer chaque État-membre de mettre en place des programmes éducatifs sur le cinéma et les médias dans les écoles.

Des suggestions supplémentaires pourraient inclure la promotion de l'éducation de manière non-temporaire pour que les professeurs puissent devenir compétents et aptes à utiliser la culture cinématographique, ainsi que les technologies de l'information et de la communication. En outre, plus de plateformes éducatives en ligne telles que la The Film Vault devraient être introduites dans le même objectif, alors qu'une sélection de films européens devrait être mise à disposition afin d'être projetée dans les écoles.

(Traduit par Stéphanie Severino)

Newsletter

Warsaw
EPI Distribution
Focal Production Value

Follow us on

facebook twitter rss