email print share on facebook share on twitter share on google+

Michael Haneke

Est le fils de l'acteur protestant Fritz Haneke et de l'actrice catholique Beatrix von Degenschild. Haneke a grandi dans la ville de Wiener Neustadt, située au sud de la capitale autrichienne. Il a étudié la philosophie, la psychologie et l'art dramatique à l'Université de Vienne.

Il devient critique de cinéma de 1967 à 1970 puis travaille en tant que rédacteur pour la station de télévision allemande Südwestrundfunk. Passé à la mise en scène, il dirige, tant en Autriche qu'en Allemagne, plusieurs pièces du répertoire traditionnel, d'August Strindberg à Johann Wolfgang von Goethe en passant par Heinrich von Kleist. Il assure également la mise en scène d'opéras et monte ses spectacles entre Munich, Berlin et Vienne. Haneke fait ses débuts comme réalisateur pour la télévision en 1973.

Son premier film pour le cinéma, Le Septième Continent, d'abord refusé par la télévision, sort en 1989. Trois ans plus tard, le controversé Benny's video fait connaître Haneke au-delà des frontières austro-allemandes. Mais c'est Funny Games qui confirme sa réputation de polémiste et met au grand jour son style froid, implacable et percutant de clinicien traquant sans relâche les tares humaines et la barbarie qui sommeillent dans la civilisation occidentale en général et autrichienne en particulier. Son plus grand succès public vient en 2001 avec La Pianiste dont la sulfureuse thématique sexuelle provoque quelques chahuts au sein de la critique et du public mais lui vaut le Grand prix du jury à Cannes et honore d'un double Prix d'interprétation Isabelle Huppert et Benoît Magimel.

Haneke poursuit alors une carrière de réalisateur à portée européenne. Il remporte avec Caché (sur lequel la presse est unamime) le Prix de la mise en scène du Festival de Cannes en 2005. Sollicité par des producteurs américains suite au succès outre-Atlantique de certains de ses films, Haneke réalise lui-même en 2008 le remake de son classique Funny Games avec Tim Roth et Naomi Watts dans les rôles principaux. Il s'agit d'une reproduction exacte, plan par plan, de l'œuvre originale.

Le jury du Festival de Cannes 2009 présidé par Isabelle Huppert lui attribue la Palme d'or pour Le Ruban blanc.
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Michael Haneke de Wikipédia en français (auteurs)

Filmographie partielle

lire aussi: Réalisateurs, Scénaristes