email print share on facebook share on twitter share on google+

PRODUCTION Allemagne / France / Ukraine / Pays-Bas / Roumanie

Donbass de Sergei Loznitsa en production

par 

- Produit par l’Allemagne, la France, l’Ukraine, les Pays-Bas et la Roumanie, le nouveau film du réalisateur sera vendu par Pyramide

Donbass de Sergei Loznitsa en production
Le réalisateur Sergei Loznitsa (© M. Petit/FDC)

Donbass [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, le 4e long métrage de fiction cinématographique de l’Ukrainien Sergei Loznitsa est entré en production . En compétition à Cannes avec ses trois précédents opus de fiction (My Joy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
en 2010, Dans la brume [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
en 2012 et Une femme douce [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sergei Loznitsa
fiche film
]
en 2017), le cinéaste venu du documentaire, un domaine qu’il n’a jamais délaissé (Maidan [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
en séance spéciale à Cannes en 2014, The Event [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Austerlitz [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
hors compétition à Venise en 2015 et 2016), mêlera dans son nouveau film comédiens professionnels et non-professionnels.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ecrit par le réalisateur, le scénario est ainsi résumé : quand on appelle “paix“ la guerre, quand la propagande est présentée comme la vérité, quand on appelle “amour“ la haine, c’est là que la vie même commence à ressembler à la mort. Le Donbass survit. Manuel pratique de l’enfer.

Dans sa note d’intention, le cinéaste décrit le sujet de son film en le reliant à un passage du récit La Douleur deVarlam Chalamov : “une phrase banale dit que l’histoire se répète deux fois, la première comme une tragédie, la deuxième comme une farce. Non. Il y a un troisième reflet des mêmes événements, du même sujet, le reflet d’un miroir déformant du monde souterrain. Ce sujet est incroyable et pourtant bien réel, il existe vraiment et vit près de nous."Pour Sergei Loznitsa, "comprendre et concevoir ce qu’est la nature humaine est possible lors d’instants historiques durant lesquels on assiste à l’effondrement d’une société. Quand les lois dûment votées cessent d’être effectives, quand le sol se dérobe sous les pieds et qu’on ne peut plus s’appuyer sur les béquilles des institutions sociales et sur les normes en vigueur dans la société, mais seulement sur la force de l’esprit qui est ou non donnée à l’être humain afin qu’il possède la force de s’opposer au chaos. C’est pendant ces instants historiques-là que se définit l’homme ici et maintenant, et pour de nombreuses années. Ces situations naissent durant des périodes d’instabilité totale qui s’accompagnent de guerres."

Produit par les Allemands de Majade (Heino Deckert) avec les Français de JBA Production (Marianne Dumoulin et Jacques Bidou), les Ukrainiens de Art House Traffic (Denys Ivanov), les Néerlandais de Graniet Film et Wild at Art, et les Roumains de Digital Cube, Donbass bénéficie notamment du soutien d’Eurimages et de l’Aide aux cinémas du monde du CNC. Le tournage durera 45 jours avec le Roumain Oleg Mutu à la direction de la photographie. La distribution en France et les ventes internationales seront pilotées par Pyramide.

Pour mémoire, le partenaire français, JBA, lancera dans les salles françaises le 14 février Wajib – L’invitation au mariage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Annemarie Jacir (dévoilé en compétition à Locarno) et le 28 mars Jesús [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Chilien Fernando Guzzoni (découvert en compétition à San Sebastian), et tournera à la fin du premier semestre Yalda de l’Iranien Massoud Bakhshi (apprécié à la Quinzaine des réalisateurs 2012 avec Une famille respectable [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.