La Mort de Louis XIV (2016)
Une famille syrienne (2017)
Ava (2017)
Corps et âme (2017)
Les Fantômes d'Ismaël (2017)
Indivisibili (2016)
La Colère d'un homme patient (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Portugal

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dernier clap pour The Forest of the Lost Souls

par 

- Après son tournage, entre le Portugal et l'Espagne, le premier long métrage de José Pedro Lopes sera post-produit à Dubai

Dernier clap pour The Forest of the Lost Souls
Les comédiens Jorge Mota et Daniela Love dans une scène de The Forest of the Lost Souls

Après 23 journées de tournage réparties sur sept mois, le producteur José Pedro Lopes a terminé le tournage de son premier long métrage en tant que réalisateur, The Forest of the Lost Souls (A Floresta das Almas Perdidas) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
. Le film, produit par Anexo 82 avec le soutien de la GDA et en partenariat avec la société siégeant à Dubai Studio 2203, allie la profondeur psychologique du cinéma indépendant au style sanguinolent des films d'horreur des années 1970 et 1980. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le genre fantastique a toujours attiré Lopes qui, depuis la création de la société Anexo 82 en 2011, avec Ana Almeida, a principalement produit des courts métrages d'horreur. Pour son passage au long métrage, il a voulu poursuivre dans la même direction, mais de manière plus ambitieuse : "J'ai toujours été fan des films d'horreur comme Halloween, but mais les films de Carpenter ne se concentrent pas vraiment sur les personnages. Dans ce film, j'ai voulu en quelque sorte hybrider les styles de Carpenter et de Linklater", explique le réalisateur, qui a aussi trouvé une source d'inspiration inattendue du côté des "mauvais films pour hipsters".

Comment toutes ces références ont-elles pu se trouver réunies dans ce film ? À travers la division d'une intrigue centrée sur un suicide en deux moment distincts. "Le décor de départ du film se réfère à la forêt d'Aokigahara, au Japon, qui est, dit on, un endroit commun pour les locaux suicidaires", a expliqué Lopes pour Cineuropa. On suit au début du film un vieil homme détruit par la mort de sa fille qui part dans la forêt pour se suicider. Une fois dans la nature, il rencontre une jeune fille qui a apparemment la même intention. Un lien inattendu se noue entre les deux au fil de longues conversations pendant lesquelles ils finissent par se dévoiler leurs passés respectifs et les raisons qu'ils ont pour vouloir mourir.

Cette première partie du film, tournée sur le Mont Caramulo, au centre du Portugal, et dans la région du Lac de Sanabria, en Espagne, se concentre sur la rencontre entre ces deux personnages. Au lieu de sang et d'effet spéciaux, c'est sur la fluidité et le réalisme des dialogues que repose cette partie du film. Un retournement dans l'intrigue déplace ensuite l'action dans un décor totalement différent, qui va appeler une approche cinématographique distincte, cette fois très influencée par le cinéma d'horreur le plus grandiloquent. Les images en noir et blanc, initialement bien éclairées puis de plus en plus sombres, contribuent aussi à cette transition narrative et esthétique.

La troupe comprend les acteurs aguerris Jorge Mota et Ligia Roque, ainsi que les débutants Daniela Love, Mafalda Banquart et Tiago Jácome. “Ils viennent tous deu théâtre, ce qui a été très utile pour donner au scénario original un ton plus réaliste et dynamique", souligne le réalisateur.

The Forest of the Lost Souls, à présent en montage, ira ensuite faire sa post-production à Dubai. Quand le film sera prêt, Lopes espère pouvoir le montrer dans tous les festivals européens dédiés au film fantastique, tout en cherchant un distributeur espagnol et des plateformes VàD.

(Traduit de l'anglais)

Film Business Course
Festival Scope Quinzaine
WTW Unexpected Love Stories
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss