Thelma (2017)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
Le Redoutable (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Un état du monde polymorphe pour Cinéma du Réel

par 

- La crème du documentaire mondial est en vitrine de la 37ème édition du festival parisien qui se déroulera du 19 au 29 mars

Un état du monde polymorphe pour Cinéma du Réel
Denis Lavant dans Austerlitz de Stan Neumann

A l'image d'Austerlitz de Stan Neumann qui ouvrira demain à Paris la 37ème édition du très prisé festival Cinéma du Réel, le documentaire est traversé par une vague d'hybridation. Centré sur la vie du photographe amateur Jacques Austerlitz, collectionneur de toutes sortes d’images et historien d’art obsédé par l’architecture monumentale du XIXème siècle, ce long métrage (coproduit par Les Films d'Ici et Arte France) est une oeuvre aux frontières des genres avec les comédiens Denis Lavant et Roxane Duran au générique.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Selon Maria Bonsanti, la directrice artistique de Cinéma du Réel, la production actuelle de documentaires est marquée par "des films polymorphes, toujours différents, parfois "impurs", qui refusent d’être harnachés dans les filets de la classification, décrits en un seul mot, qualifiés d’un seul adjectif. Des films où le réel est réécrit, imaginé et raconté à travers le prisme d’autres formes d’expression."

Le programme du festival (qui se déroulera au Centre Pompidou jusqu'au 29 mars) inclut notamment une compétition internationale de 11 longs métrages qui seront départagés par un jury présidé par la cinéaste française Julie Bertuccelli, épaulée notamment par sa consoeur Verena Paravel.

Les titres en lice composeront une sorte d'état du monde avec le portrait d'un homme marqué à jamais par son premier voyage militaire au Sahara espagnol (Africa 815 dePilar Monsell), un retour à Mauthausen avec un survivant des Sonderkommandos (lacoproduction franco-italienne Dal ritorno de Giovanni Cioni), une plongée dans une Bulgarie désorientée entre héritage soviétique et entrée dans l'UE (Et le bal continue de Gueorgui Balabanov), le quotidien d'un hameau de Sibérie (Les forêts sombres du Français Stéphane Breton), une base californienne où stationnent les soldats de retour d'Irak ou d'Afghanistan (la coproduction franco-belge Entre deux fronts de Lydie Wisshaupt-Claudel) ou encore une campagnarde et sa famille déplacées par la violence aux abords de Bogota (le long belgo-colombien Noche herida de Nicolás Rincón Gille). A noter également deux titres projetés au Festival de Berlin : Une jeunesse allemande [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jean-Gabriel Périot (coproduit par la France, la Suisse et l'Allemagne) qui retrace la trajectoire de la Fraction Armée Rouge, et le film portugais Rabo de Peixe [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du duo Joaquim Pinto - Nuno Leonel sur un jeune pêcheur des Açores dans un port menacé par l'industrialisation du métier.

Trois autres sections compétitives sont au menu de Cinéma du Réel, la première pour les films français (dix titres), la seconde dédiée à neuf premiers longs internationaux (avec entre autres Hier sprach der Preis de l'Allemande Sabrina Jäger, Winter Buoy de la Suédoise Frida Kempff, Voglio dormire con te de l'Italien Matteo Colombo et Une partie de nous s'est endormie de la Française Marie Moreau) et la troisième réunissant 10 courts. Une affiche complétée notamment par une carte blanche au producteur britannique Keith Griffiths, un Focus sur la Cinémathèque de Grèce et un programme "Vampires au cinéma".

A noter que pendant toute la durée du festival et jusqu’au 30 avril, une large sélection des films présentés en compétition sera disponible en VOD sur UniversCiné.

ArteKino
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss