Corps et âme (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
L'Usine de rien (2017)
Soleil battant (2017)
La Belle et la meute (2017)
Out (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INSTITUTION Belgique

email print share on facebook share on twitter share on google+

Bilan 2016 du CCA: envol des séries et célébrations au programme 2017-2018

par 

- Le CCA se félicite de la créativité mise en lumière par le succès des nouvelles séries belges, et annonce un programme de fête pour les 50 ans des aides publiques

Bilan 2016 du CCA: envol des séries et célébrations au programme 2017-2018
La série Unité 42

Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles présentait vendredi dernier son bilan pour l’année 2016. Le Centre du Cinéma demeure le premier partenaire du cinéma belge francophone. Dotée d'une enveloppe de 8,47 millions d'euros, la Commission de sélection des films a soutenu 114 projets (sur 433 examinés), tous créneaux confondus (longs métrages, courts métrages, documentaires, films LAB, téléfilms et séries audiovisuelles). Les aides ont porté notamment sur 13 longs métrages de fiction en écriture, 7 en développement et 20 en production, parmi lesquels figurent les nouveaux films de Lucas Belvaux (Chez nous [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Lucas Belvaux
fiche film
]
, sorti en février), François Damiens (Dany), Virginie Gourmel (Cavale), Yannick et Jérémie Renier (Les Carnivores, en post-production), Frédéric Fonteyne (La Frontière) et Bernard Bellefroid (La Somme de nos voix). Du côté des coproductions, le nombre reste stable, mais on remarque une baisse notable des apports français en la matière, compensée par l’augmentation d’apports venus d’autres territoires. Conscients de cette nouvelle redistribution des cartes, le CCA travaille d’ailleurs actuellement à la mise en place de nouveaux accords de coproduction internationale (un accord vient d’être signé avec les Pays-Bas, et d’autres sont en discussion avec le Chili, le Brésil, l’Uruguay, le Mexique, l’Ukraine, le Liban…).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Depuis plusieurs années, la promotion des films belges francophones en Belgique francophone est le cheval de bataille des professionnels et des institutions. En 2015, Le Tout Nouveau Testament [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Jaco van Dormael
fiche film
]
, le film de Jaco Van Dormael, avait réalisé un excellent score au box office, mais restait l’arbre qui cachait une forêt pour le moins clairsemée. Cette année, les résultats sont beaucoup plus équilibrés, et si aucun film ne crève de plafond d’entrées, on relève des résultats honorables pour nombre d’entre eux sur leur territoire naturel, qui dans le cas des films francophones, inclut une partie de la Belgique bien sûr, mais aussi la France. Au total, 30 films d'initiative belge francophone sont sortis en 2016 dans les salles belges et 18 dans les salles françaises, totalisant 1 073 086 spectateurs. Les 3 films ayant fait le plus d'entrées sont L'Economie du Couple [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Joachim Lafosse
fiche film
]
(217 000 entrées), La Fille inconnue [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Jean-Pierre et Luc Dardenne
fiche film
]
(215 000 entrées) et Les Chevaliers blancs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Joachim Lafosse
fiche film
]
(213 000 entrées). Ces chiffres peuvent sembler modestes, mais cadrent avec la moyenne d’une grande partie des films Art & Essai en France et en Belgique aujourd’hui.

Convaincus qu’une meilleure diffusion du cinéma belge francophone en Belgique francophone passe aussi par une plus grande notoriété de ses comédiens et autres talents, le CCA a mis en place il y a deux ans avec la RTBF un Fonds Séries, visant à mettre sur le marché des séries entièrement produites et réalisées en Belgique. Les premières séries issues de ce fonds ont été diffusées avec un grand succès en Belgique. Peut-être plus surprenant, elles ont également été largement vendues à l’étranger, où elles ont également rencontré un franc succès lors de leur diffusion (2,6 millions de téléspectateurs en moyenne pour La Trêve sur France 2, 3 millions pour Ennemi Public sur TF1). En 2016, 2 nouvelles séries ont été mises en production (Unité 42 et e-Légal), 11 projets ont reçu une aide en écriture et 5 projets un soutien au développement. On notera, preuve que la perméabilité souhaitée entre grand et petit écran se met en place, que 3 des 6 acteurs primés cette année aux Magritte du cinéma belge (Jean-Jacques Rausin, Yoann Blanc et Catherine Salée) sont également des héros principaux ou récurrents des séries sus-citées.

Enfin, la Ministre a également profité de cette occasion pour annoncer que la Fédération Wallonie-Bruxelles fêtera en 2017 et 2018 les 50 ans des aides publiques au cinéma, l’occasion de se remémorer les grands jalons de son histoire, notamment à travers la sélection de 50 oeuvres, mais aussi de célébrer le futur. Coup d’envoi le 15 juin prochain avec la projection exceptionnelle de l’un des films belges cultes des années 2000, Les Barons [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Interview avec le réalisateur et l'act…
interview : Nabil Ben Yadir
fiche film
]
de Nabil Ben Yadir.

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss