La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

BOX OFFICE Slovaquie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le box-office slovaque enregistre une progression sans précédent pour le cinéma local

par 

- Plus d’un million de spectateurs ont vu des films slovaques en salle depuis le début de l’année, un record historique

Le box-office slovaque enregistre une progression sans précédent pour le cinéma local
The Line de Peter Bebjak

Le cinéma slovaque a attiré dans les salles nationales plus d’un million de spectateurs depuis le début de l’année, établissant un nouveau record. Le thriller The Line [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andrey Yermak
interview : Peter Bebjak
fiche film
]
de Peter Bebjak, à cheval entre le cinéma de genre et le cinéma d’auteur, prix de la mise en scène à Karlovy Vary, a particulièrement bien marché en salle cet été. La coproduction tchéco-slovaco-polonaise The Red Captain [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Michal Kollár avait déjà montré l’année dernière que le public apprécie les films de genre, en réalisant 87 000 entrées et en établissant un nouveau record en son week-end de lancement, avec 38 184 entrées en comptant les avant-premières, mais The Line a battu ce score, avec 69 776 entrées le week-end de sa sortie (en comptant les avant-premières). Et pourtant, les résultats de The Red Captain avaient déjà été dépassés deux fois cette année, avant que le thriller ethnique de Bebjak n’arrive dans les salles. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au début de l’année, la coproduction tchéco-slovaque All or Nothing de Marta Ferencová, adaptée du best-seller pour jeunes filles du même nom, a établi le premier record pour un week-end de lancement, avec 68 352 spectateurs. En mars, le thriller politique Kidnapping [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, de Mariana Čengel Solčanská, a excédé ce score, atteignant 69 354 entrées en un week-end. Et puis The Line est arrivé, début août. 

En six semaines à l’affiche, le film de Bebjak a été vu par 287 408 personnes, pour plus d’1,5 million d’euros de recettes (soit plus que Moi, moche et méchant 3 en 11 semaines, or il faut rappeler que les films américains pour enfants sont souvent en tête des classements dans le pays). Filthy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Tereza Nvotová
fiche film
]
de Tereza Nvotová, un drame sur le viol, a vendu 48 000 entrées, ce qui est un beau succès pour un film d’auteur pur.

The Line, Kidnapping, All or Nothing et une comédie, Cuky Luky Film, ont contribué à porter le cinéma slovaque vers des sommets historiques en lui faisant dépasser le seuil du million d’entrées en une seule année, un record sans précédent. On note que les trois premiers de ces films ont été distribués par Continental Film, ce qui prouve que le distributeur a trouvé la formule parfaite pour marketer les productions locales. À titre de comparaison, en 2016, les 29 productions ou coproductions slovaques (en comptant les coproductions minoritaires) qui ont été lancées sur les écrans n’ont atteint en tout que 377 000 entrées.

(Traduit de l'anglais)

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss