Les Gardiennes (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
La Belle et la meute (2017)
L'Insulte (2017)
Makala (2017)
Winter Brothers (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

SAN SEBASTIAN 2017 Nouveaux réalisateurs

email print share on facebook share on twitter share on google+

Apostasy : qui frappe à ma porte ?

par 

- SAN SEBASTIAN 2017 : Le premier film du Britannique Daniel Kokotajlo, développé dans le cadre du programme iFeatures, décrit le monde fascinant des témoins de Jéhovah

Apostasy : qui frappe à ma porte ?
Siobhan Finneran, Molly Wright et Sacha Parkinson dans Apostasy

Le premier long-métrage de Daniel Kokotajlo, Apostasy, présenté au Festival de San Sebastian dans la section Nouveaux réalisateurs, ainsi qu’au Festival de Londres en compétition pour le Prix Sutherland du meilleur premier film, nous plonge dans l’univers captivant des témoins de Jéhovah.

Le réalisateur et scénariste Kokotajlo, ancien témoin de Jéhovah lui-même, s’est inspiré de son propre passé pour raconter l’histoire d’une mère et de ses deux filles, qui doutent de leur foi, dans la région de Manchester. Le film révèle au spectateur des éléments fascinants du groupe religieux, comme les méthodes utilisées pour embrigader leurs fidèles, ou l’enseignement de l’urdu aux sœurs Luisa (Sacha Parkinson) et Alex (Molly Wright), pour qu’elles puissent ensuite prêcher “La Vérité” aux habitants pakistanais qu’elles rencontrent en sonnant aux portes d’Oldham. L’influence des Anciens sur leur congrégation et sur la foi de chaque membre du groupe, qu’ils dirigent, est également dépeinte.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La conviction religieuse de la mère, Ivanna (Siobhan Finneran), est mise à l’épreuve lorsque l’une de ses filles tombe enceinte hors mariage ; et savoir que le père n’est pas croyant sera une source d’inquiétude supplémentaire pour elle. Ivanna exige qu’il se convertisse, car sans cela, sa propre fille serait reniée par la congrégation. De fait, sa fille deviendrait apostate et Ivanna serait forcée de choisir entre sa fille et sa foi.

La situation conduit également à des tensions entre les deux sœurs. Le réalisateur Kokotajlo décrit les personnalités des jeunes femmes avec autant de précision qu’il détaille la vie à l’intérieur de l’église. Les performances des deux filles sont particulièrement remarquables, et leur relation est extrêmement tendue tout en restant tout à fait plausible. Alex, la plus jeune, a de fortes convictions religieuses, mais sa réaction ambivalente à l’annonce de la grossesse restera l’un des points forts du film. 

Néanmoins, une fois le petit ami pakistanais présenté, la relation du couple reste en arrière-plan, le réalisateur préfèrent se concentrer sur la relation entre l’église et les personnages. L’arrivée de l’Ancien Steven (Robert Emms) vient pimenter le tout. Il commence à séduire Alex, et Kokotajlo se sert de cette relation pour montrer à quoi devrait ressembler une relation idéale au sein de cette communauté. 

Malheureusement, l’équilibre entre toutes ces relations va s’effondrer pour de bon vers le milieu du film à la suite d’un incident majeur, et pour le moins surprenant. Le réalisateur y fait déjà allusion au début du film, lorsque sont évoquées les transfusions sanguines, mais la surprise reste tout de même de taille pour le spectateur. Ce changement soudain dans la narration casse définitivement la tension existante entre les trois femmes. À partir de ce moment-là, le film se perd un peu, avec une histoire qui se résume aux personnages tentant de s’accrocher à l’église au lieu de s’en séparer. Beaucoup d’éléments intéressants de l’histoire, introduits dans la première partie, disparaissent au profit d’une intrigue bien moins dense. Malgré quelques faiblesses, Apostasy se démarque tout de même grâce à son sujet : l’exploration d’un monde intriguant et inhabituel.

Produit par  Frank & Lively et Saddleworth Films, le film a été développé et produit à travers le programme Creative England’s iFeatures. Il a également été soutenu par BBC Films et le BFI (et la participation financière de la Loterie nationale), en association avec Oldgarth Media. Les ventes sont assurées par Cornerstone films.

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss