Thelma (2017)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
Le Redoutable (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FINANCEMENTS Italie/France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le prochain Michelangelo Frammartino parmi les bénéficiaires des aides franco-italiennes

par 

- 7 projets en tout ont été sélectionnés par le fonds de coproduction italo-français : 4 d’initiative italianne et 3 d’initiative française, pour une contribution totale de 235 000 euros

Le prochain Michelangelo Frammartino parmi les bénéficiaires des aides franco-italiennes
Le réalisateur Michelangelo Frammartino

Sept nouvelles coproductions franco-italiennes sont en préparation qu’a décidé de soutenir le comité de sélection du Fonds de soutien au développement des coproductions cinématographiques entre l’Italie (Ministère de la Culture) et la France (CNC) lors de sa réunion du 30 novembre à Rome, au siège de la Direction générale Cinéma du Ministère de la Culture italien. Sur les 18 projets soumis avant le 15 septembre dans le cadre du deuxième appel à candidatures pour 2017 du fonds bilatéral, 4 d’initiative italienne et 3 d’initiative française ont été retenus. Ils vont se partager 235 000 euros.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi les projets majoritairement transalpins, on trouve Il buco, le troisième long-métrage de Michelangelo Frammartino (après Il dono [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Le quattro volte [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Michelangelo Frammartino
interview : Savina Neirotti
fiche film
]
, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs 2010). Ce titre, produit par Doppio Nodo et Coproduction Office, a obtenu 30 000 euros. De même pour Barchini, réalisé par l’artiste vidéo et documentariste Yuri Ancarani (auteur de The Challenge [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, sélectionné l’année dernière à Locarno), produit par Dugong et Luxbox, ainsi que pour Domina Maris de Silvia Perra (qui a plusieurs courts-métrages à son actif, dont La finestra, sélectionné à Angers), produit par Ombre Rosse et Blue Monday. 35 000 euros ont été accordés à Le scienze inesatte du réalisateur, illustrateur et animateur en stop motion Stefano Bessoni (Krokodyle, primé à Sitges), produit par Pilgrim et Les Contes modernes.

L’aide la plus importante est allée à un titre d’initiative française qui a participé cette année au TorinoFilmLab (lire l’article) : Alfa de la Bosnienne Una Gunjak, produit par Kinoelektron et Stayblack Productions. Les deux autres projets hexagonaux choisis, Les Bois verts de Guillaume Mainguet (auteur de plusieurs courts-métrages dont La Promeneuse, avec Clotilde Hesme) et Les Petits Chevaux de Tarquinia, une adaptation du roman de Marguerite Duras par l’acteur, réalisateur et scénariste Matthieu Rozé, ont obtenu 30 000 euros chacun. Le premier de ces titres est produit par Acrobates Films et Stefilm International, le second par Tabo-Tabo Films et Redibis Film.

(Traduit de l'italien)

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss