email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Prix Cineuropa

Règlement du Prix Cineuropa

  • Le Prix Cineuropa est attribué à un film qui, en plus de ses qualités artistiques indéniables, met en évidence l’idée du dialogue et de l’intégration européenne
  • Le Prix est attribué par un ou plusieurs rédacteurs ou collaborateurs qualifiés de Cineuropa et présents au Festival
  • Le Prix est attribué à un film produit ou co-produit par un pays participant au programme MEDIA ou membre du programme Eurimages
  • Le Prix emporte la promotion du film sur le site Cineuropa : à travers la confection d'une newsletter spéciale consacré au film (comprenant une critique, une interview du réalisateur, la bande-annonce du film, des clips) qui sera envoyée à notre liste de contacts, soit plus de 50 000 souscripteurs.

Le Prix est attribué dans les festivals partenaires suivants:

Trieste Film Festival
Festival International du Film d'Amour di Mons
Festival du Film de Vilnius - Kino Pavasaris
Festival du Cinéma Européen de Lecce
Festival International du Film Cinema City
Festival International du Film de Sarajevo
Festival International du Film d'Istanbul
Festival du Cinéma Méditerranéen de Bruxelles - Cinémamed
Festival du Cinéma Européen des Arcs

Sweat

Sweat

Sweat de Magnus von HornFestival du Film de Trieste 2021

Magnus von Horn livre avec Sweat une histoire que vous sentirez d'abord dans vos muscles puis dans votre tête, car, bien soutenu par l'interprétation tour de force de Magdalena Koleśnik, il y montre comment on fait (ou défait) un influenceur. Tout dépend de la tendance à l'instant.

Shorta

Shorta

Shorta de Frederik Louis Hviid et Anders ØlholmLes Arcs Film Festival 2020

Shorta de Frederik Louis Hviid and Anders Ølholm s'inspire d'une affaire danoise concernant un militant d'extrême-gauche brutalisé par trois policiers la nuit du réveillon du Nouvel An, en 1992, et atteint depuis lors de lésions cérébrales permanentes. Le film est une preuve supplémentaire de la haute qualité des films criminels nordiques depuis un quart de siècle.

Open Door

Open Door

Open Door de Florenc PapasFestival du Cinéma Européen de Lecce 2020

Open Door de Florenc Papas dresse un tableau des aspects sociaux, très reconnaissables, du système patriarcal dans un pays pauvre en transition, sans pousser le croquis au-delà des besoins du scénario, ce qui montre un formidable sens de l’économie. Un film brillamment interprété par ses deux actrices principales qui offre une représentation particulièrement poétique de l’Albanie rurale.

Exile

Exile

Exile de Visar MorinaFestival de Sarajevo 2019

Exile crée avec une immense habileté un sentiment de malaise et de menace transpirante, dans le sens où ici, la combinaison fatale rat mort-poussette en feu est vraiment le cadet des soucis du personnage. Le film montre également comme il est dur de ne pas se sentir "l’Autre", parfois, même dans sa propre maison.

Nova Lituania

Nova Lituania

Nova Lituania de Karolis KaupinisFestival International du Film de Vilnius - Kino Pavasaris 2020

Nova Lituania, de Karolis Kaupinis, formule un commentaire absurde mais élégant sur les errements coloniaux européens en montrant et la malhonnêteté des colonisateurs qui prétendaient venir en sauveurs ou en pourvoyeurs de "civilisation”, et la difficulté, pour une culture subalterne, de conserver sa voix propre.

Oray

Oray

Oray de Mehmet Akif BüyükatalayFestival International du Film de Mons 2020

Oray de Mehmet Akif Büyükatalay est un film qui s'appuie sur un excellent mélange de jeunes talents et d'acteurs non-professionnels. Choisissant pour aborder ses personnages et leurs relations avec une approche naturaliste, le réalisateur tisse son récit avec une précision qu'on voit rarement chez un réalisateur à son premier long-métrage. L'acteur principal Zejhun Demirov est littéralement spectaculaire, car il permet à la structure du film d'être non seulement convaincante, mais totalement captivante.

Lillian

Lillian

Lillian d'Andreas HorvathFestival du Film de Trieste 2020

Comment ne pas aimer Lillian d'Andreas Horvath, un portrait d'une femme vulnérable et déterminée à la fois, symboliquement en quête de quelque chose d'indéfinissable, qui se défie elle-même et la consigne selon laquelle "les filles ne font pas d'auto-stop" dans un road movie visuellement puissant qui remet au goût du jour des faits réels survenus dans les années 1920. Et comment ne pas apprécier la magnifique interprétation de l'artiste visuelle Patrycja Płanik, la mise en scène soutenue par une solide approche documentaristique et la ténacité quasi obsessionnelle avec laquelle ce projet a été porté et réalisé par son auteur.

Instinct

Instinct

Instinct de Halina ReijnLes Arcs Film Festival 2019

Instinct d'Halina Reijn va hardiment où peu de films osent aller ces jours-ci, avec l'aide de deux performances centrales étonnantes, prouvant qu'il y a mieux à faire dans la vie que d'être politiquement correct.

Un fils

Un fils

Un fils de Mehdi M. BarsaouiFestival du Cinéma Méditerranéen de Bruxelles 2019

Aziz, 10 ans, est blessé au cours d'une embuscade alors qu'il est en vacances en Tunisie. L'enfant a besoin d'une transfusion de sang au plus vite mais cet événement va révéler un lourd secret familial...

Rounds

Rounds

Rounds de Stefan KomandarevFestival de Sarajevo 2019

Privacy Policy