email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BIANCA COME IL LATTE, ROSSA COME IL SANGUE

de Giacomo Campiotti

synopsis

Leo est un adolescent de 16 ans comme beaucoup d’autres: il aime à bavarder avec ses amis, jouer au foot, faire des ballades en mobylette et vit en parfaite symbiose avec son iPod. Les heures passées à l’école sont un supplice, les professeurs, “une espèce protégée qu’il espère voir s’éteindre définitivement”. Aussi, lorsqu’arrive un nouveau remplaçant d’Histoire et de Philosophie, il se prépare à l’accueillir avec cynisme et des boulettes de papier mouillées de salive. Mais ce jeune enseignant est différent: ses yeux brillent lorsqu’il explique, lorsqu’il pousse les élèves à vivre intensément, à poursuivre leur propre rêve. Si Leo se sent en lui fort comme un lion, il a néanmoins un ennemi qui le terrifie: le blanc. Le blanc c’est l’absence, tout ce qui dans sa vie a trait à la privation et la perte c’est blanc. Au contraire, le rouge, c’est la couleur de l’amour, de la passion, du sang; le rouge, c’est la couleur des cheveux de Beatrice. Un rêve, Leo en a bien un et il aime Beatrice, même si cette dernière ne le sait pas encore.

titre original : Bianca come il latte, rossa come il sangue
pays : Italie
année : 2013
genre : fiction
réalisation : Giacomo Campiotti
durée : 102'
date de sortie : IT 04/04/2013
acteurs : Luca Argentero, Filippo Scicchitano, Aurora Ruffino, Gaia Weiss
directeur de la photo : Fabrizio Lucci
montage : Alessio Doglione
décors : Paola Bizzarri
costumes : Gemma Mascagni, Monica Celeste
musique : Andrea Guerra
producteur : Luca Bernabei
production : Lux Vide S.P.A., RAI Cinema
soutien : Film Commission Torino Piemonte
distributeurs : 01 Distribution
(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Privacy Policy