email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Michael Stejskal • Distributeur, Filmladen

European Distributors Up Next! 2010 - Autriche

par 

Michael Stejskal • Distributeur, Filmladen

Depuis 1986, Filmladen propose un éventail de films qui vont de la fiction au documentaire en passant par le cinéma pour enfants, un domaine sur lequel la société met particulièrement l'accent, et le court métrage. Son vaste catalogue comprend un grand nombre de films européens remarquables, comme Il Divo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nicola Giuliano
interview : Paolo Sorrentino
interview : Philippe Desandre
fiche film
]
, Irina Palm [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sam Garbarski
interview : Sébastien Delloye
fiche film
]
, Le Silence de Lorna [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arta Dobroshi
interview : Arta Dobroshi
interview : Jean-Pierre et Luc Darde…
interview : Olivier Bronckart
fiche film
]
ou encore le titre hongrois Kontroll, des noms comme Bent Hamer, Danny Boyle, Patrice Leconte et Ken Loach. La société promeut également le cinéma autrichien, des films de Hans Weingartner, Götz Spielmann. Jessica Hausner... Michael Stejskal, invité par l'EFP à San Sebastian, a répondu aux questions de Cineuropa.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Cineuropa : Comment décririez-vous le secteur de la distribution en Autriche, avec ses avantages et ses défauts ? Quelle est la philosophie de Filmladen?
Michael Stejskal : Le marché de la distribution en Autriche – l'industrie du cinéma en général – est l'objet d'un monopole : concrètement, le marché autrichien est un sous-marché de l'Allemagne. Pour un distributeur indépendant, il est très difficile d'acheter les droits directement aux sociétés de ventes. On n'obtient souvent que les droits pour le cinéma, mais on a rarement les droits DVD et pratiquement jamais les droits télévisuels.
Le bon côté du marché national est que le dynamisme de l'univers cinéphilique à Vienne et dans d'autres villes permet de distribuer des films à budget moyen mais de haute qualité et d'obtenir de bons résultats. Pour les tous petits films, la situation est très difficile et cela ne s'arrange pas.
La philosophie de Filmladen est de travailler avec des bons films sur des bases économiques saines et de couvrir tout un éventail de genres, des gros lancements aux plus petits, du documentaire à la fiction en passant par le cinéma pour enfants.

Votre catalogue propose en effet un vaste choix de films. Quelle part y ont le cinéma autrichien, le cinéma étranger, le cinéma d'auteur par rapport au cinéma plus commercial...?
Le cinéma autrichien a toujours été très important pour nous. Nous essayons de maintenir un bon équilibre entre les productions locales et les titres internationaux. Avant, nous achetions aussi des classiques, mais nous avons arrêté.

Comment choisissez-vous les films européens ? Avez-vous des partenaires européens réguliers ? Quelle est votre stratégie pour obtenir des films aussi importants que ceux qu'on trouve à votre catalogue ?
Nous avons beaucoup de contacts en Europe avec qui nous communiquons souvent. Bien sûr, nous sommes toujours intéressés par les titres de qualité récents. La possibilité pour nous d'en avoir les droits dépend du prix. Il s'agit aussi qu'ils soient vendus séparément pour l'Autriche et l'Allemagne, et si ce n'est pas le cas, tout dépend du distributeur allemand qui s'est porté acquéreur.

Quels changements le numérique entraîne-t-il pour vous ?
Le numérique n'a pas changé nos campagnes, mais c'est un bouleversement pour ce qui est des manières possibles d'amener les films dans les cinémas et de les conserver à l'affiche à de bons horaires.

Quels ont été vos plus beaux succès cette année ? Quels sont vos prochains grands lancements ?
Par rapport aux années précédentes, cette année n'est pour l'instant pas extraordinaire. Nos meilleures sorties ont été Dorian Gray [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(environ 50 000 entrées), L'Autre Côté du lit (environ 35 000) et I Love You Philip Morris (environ 30 000). Les gros titres à venir sont le film autrichien Die unabsichtliche Entführung der Frau Elfriede Ott, You Will Meet a Tall, Dark Stranger [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Woody Allen et Tamara Drewe [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stephen Frears
fiche film
]
de Stephen Frears.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy