email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Sarah Bolger

Shooting Star 2009 – Irlande

par 

Sarah Bolger

Après son premier film, A Love Divided (1999), Sarah Bolger a été projetée sur la scène internationale avec sa prestation dans In America de Jim Sheridan (2002). Ce film lui a valu une renommée mondiale et a ouvert la voie pour des premiers rôles dans Stormbreaker [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, The Spiderwick Chronicles et le téléfilm historique The Tudors. Elle est à l'affiche d'Iron Cross, prochainement sur les écrans.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Cineuropa : Rêviez-vous de devenir actrice depuis toute petite ?
Sarah Bolger : Pas vraiment. Cela n'a jamais été une ambition. J'ai toujours aimé ce métier et m'amusais beaucoup pendant les tournages, mais à six ans (alors que je tournais A Love Divided), c'était plus un hobby qu'un choix de carrière !

In America vous a vraiment projetée sur la scène internationale. À l'époque, votre soeur Emma (qui joue aussi dans le film) et vous vous rendiez-vous compte de la carrure de Jim Sheridan en tant que réalisateur ?
Absolument pas. Pendant le tournage de In America, je n'avais aucune idée de l'honneur que c'était de travailler avec Jim. Je l'adore et il a vraiment été un père pour nous sur le plateau. Il repassait le texte pour nous avant de filmer et écoutait toujours nos impressions (aussi ridicules qu'elles puissent être à 6 et 10 ans). Nous avons passé quatre mois formidables à jouer dans ce film pour "Jimbo" !

Stormbreaker a dû être une expérience très différente et divertissante. Comment s'est passé le travail avec des acteurs comme Ewan McGregor et Mickey Rourke ?
Stormbreaker était différent de tout ce que j'avais fait avant. J'ai dû apprendre à monter à cheval en deux semaines. J'ai été épatée par le casting, qui comprenait des grands noms. Quand Ewan McGregor est arrivé, c'est la seule fois de ma vie où j'ai été foudroyée. J'étais assise sur le plateau en attendant de commencer et le voilà qui vient. J'ai adoré Moulin Rouge, je crois que c'est mon film préféré, alors vous pouvez imaginer ma réaction quand je l'ai vu. Foudroyant, c'est bien le mot ! Mickey a été formidable : je suis ravie qu'il ait remporté le Golden Globe cette année, il le mérite vraiment. C'est un véritable gentleman !

De quoi parle votre prochain film, Iron Cross ?
J'incarne une Polonaise, Kashka, qui tombe amoureuse d'un juif (le jeune Roy Scheider) pendant la Deuxième Guerre mondiale. Mon personnage se fait interroger, torturer et tuer pour sauver l'être aimé. J'ai passé du temps à Varsovie pendant le tournage et j'ai beaucoup aimé cette expérience.

Le cinéma irlandais est en pleine renaissance. Que pensez-vous du cinéma irlandais contemporain ?
Avec des titres comme The Tudors et Once [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(qui fait partie de mes films et bandes originales préférés), on voit que notre petite île produit des projets vraiment fantastiques. L'Irlande déborde de créativité et de talents. Heureusement, nous avons des gens comme Jim Sheridan, Neil Jordan et Morgan O’Sullivan. Je suis vraiment fière de pouvoir jouer dans des productions irlandaises et, bien sûr, d'être irlandaise !

Qu'avez-vous ressenti lors de votre sélection pour les Shooting Stars de Berlin ?
Honnêtement, quand on me l'a dit les bras m'en sont tombés. J'avais entendu parler de l'événement mais, même en rêve, je n'aurais jamais pensé être choisie. J'ai appris que l'IFB (Irish Film board) m'avait proposée pendant mon tournage en Pologne mais c'est il y a un mois et demi que j'ai vraiment pris conscience que j'allais vraiment à Berlin pour représenter l'Irlande. Je vous le dit, "humble" et "honorée" sont de faibles mots pour décrire ce que je ressens. Quand on voit la liste des Shooting Stars des années passées, c'est comme un "Who’s Who" des stars prestigieuses. Je n'arrive pas à croire que j'en fais partie !

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy