email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2019 Hors-compétition

Francesca Archibugi • Réalisatrice de Vivere

"Là où il y a un conflit familial, li y a un récit"

par 

- VENISE 2019 : Nous avons interviewé la réalisatrice pour parler de Vivere, projeté à la Mostra hors-compétition

Francesca Archibugi  • Réalisatrice de Vivere
(© Andrea Miconi)

Francesca Archibugi a présenté hors-compétition à la Mostra de Venise son nouveau long-métrage, intitulé Vivere [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Francesca Archibugi
fiche film
]
. Le film, qui fait ici son avant-première avant sa sortie dans les salles italiennes le 26 septembre, est une production signée par Lotus Production et Rai Cinema en association avec 3 Marys Entertainment. La troupe du film comprend Micaela Ramazzotti, Adriano Giannini, Marcello Fonte, Massimo Ghini, Róisín O'Donovan et Enrico Montesano. Nous avons posé à la réalisatrice (et scénariste du film avec Francesco Piccolo et Paolo Virzì) quelques questions, sur ses thèmes et ses choix de casting.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cineuropa : Le film raconte les mésaventures compliquées d’une famille dysfonctionnelle, un thème souvent exploré dans le cinéma italien contemporain. Quelles sont les traits distinctifs les plus forts des Attorre?
Francesca Archibugi :
Chaplin disait que les mariages heureux existent, mais qu'au cinéma, ils sont d'un ennui mortel. Dès qu’il y a conflit familial, il y a un récit : au cinéma, dans la littérature, depuis toujours, pas seulement dans le cinéma italien. Anna Karénine est l’histoire d’une famille dysfonctionnel, comme Pastorale américaine de Philippe Roth, Les corrections de Jonathan Franzen et Normal People de Sally Rooney. Mais je n'en cite que quelques uns ! Ensuite, des histoires se développent à partir de là, toujours différentes, entre les personnages, mais le moteur est la difficulté de vivre avec les personnes dont vous êtes le plus proche. La famille Attorre étouffe : entre les problèmes d’argent, l'asthme de la petite fille, le fait d’être en échec dans le travail, de n’être plus dans leur prime jeunesse, la maison fissurée mais qui tient encore debout... L’arrivée de Mary Ann, la jeune fille étrangère, élargit la fissure.

L’étrange voisin est interprété par Marcello Fonte. Qu’est-ce qui vous a amené à choisir Fonte pour ce rôle ?
Marcello a une couleur unique, comme acteur, un mélange de douceur et d’inquiétude qui servait bien le personnage du voisin expert industriel, un petit homme ordinaire mais mystérieux. Je voulais que jusqu’à la fin, on ne comprenne pas qui il est et ce qu’il attend d'eux.

La jeune Róisín O'Donovan, de son côté, interprète Mary Ann, la fille au pair irlandaise de la maison. Quel type de qualités de comédienne cherchiez-vous pour ce rôle ? Comment s’est passé le travail avec elle sur le tournage ?
Dès les premières répétitions, il m'est apparu comme évident que Róisín avait beaucoup de talent, un physique particulier qui amenait l’Irlande sur le plateau, et beaucoup de technique. Elle a fait ses études à la Lir Academy de Dublin, qui a formé beaucoup de grands acteurs. Avant le tournage, nous avons travaillé pendant plusieurs mois avec une coach dialogue, de manière à ce qu’elle puisse entrer à fond dans le texte et qu’elle se sente enfin libre d’improviser, au lieu de réciter des boutades apprises par cœur. Ça a été un gros travail pour elle, difficile mais exaltant.

Avez-vous de nouveaux projets en vue ? Voudriez-vous explorer de nouveau le thème de la famille dysfonctionnelle à l’avenir ?
Je suis en train d’écrire. Dans mon prochain film, j’imagine une famille qui n'a pas de liens de sang et se construit petit à petit, après un événement terrible. Disons que ce qui est dysfonctionnel, c’est la vie elle-même, même si ensuite, dans les difficultés, on a toujours besoin de légèreté, et le fait de vivre a toujours pour corollaire un humour involontaire.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Lire aussi

Privacy Policy