email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Christian Fredrik Martin • Producteur

Producer On The Move 2006 - Norvège

par 

Christian Fredrik Martin • Producteur

Parmi les 22 "Producers on the Move", Christian Fredrik Martin est l'un des producteurs européens les plus attendus à Cannes avec Uro [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, premier film de Stefan Faldbakken sélectionné pour Un Certain Regard. Mais le nom de cette société de production sur pied depuis quatre ans déjà, Friland, codirigée par Asle Vatn, s'est déjà largement fait connaître tout au long de l'année 2005 : leur premier long métrage Kissed by Winter [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, réalisée par la cinéaste débutante Sara Johnsen a permis à la Norvège d'obtenir une nomination aux Oscars, Tommy’s Inferno, d'Ove Raymond Gyldenås, est sorti en août dernier en Norvège et sa version DVD enregistre actuellement 130 000 ventes. Quant à Uro, ce film ouvrira le Festival international du film de Haugesund (Norvège), le 19 août, avant sa sortie nationale officielle le 25 août. Friland Film est en mesure de faire connaître de nouveaux talents grâce à un accord de production avec Sandrew Metronome qui permet à Friland d'obtenir des Fonds pour la production et le développement de nouveaux projets.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cineuropa : Vous êtes une véritable révolution à Cannes cette année avec votre sélection en tant que Producer on the Move et Uro à Un Certain Regard. Comment vous sentez-vous et qu'attendez-vous de l'initiative EFP ?
Christian Fredrik Martin : Là, Je me suis assez stressé étant donné que la nouvelle de la sélection de Uro est tombée comme une bombe atomique et il nous reste encore beaucoup de travail à faire pour que le film soit prêt à temps. En ce qui concerne Producers on the Move, c'est un honneur d'être sélectionné même si c'est un peu frustrant de ne pas pouvoir partager ce titre avec Asle Vatn, mon associé à Friland. De toutes façons, j'espère que cette opportunité me permettra de rencontrer des gens, de créer des nouvelles collaborations pour le futur, car ma véritable ambition n'est pas de faire un ou deux films avec les mêmes réalisateurs, mais bien plus, et de les aider à être reconnus sur la scène internationale.

Vous semblez être très proche des réalisateurs que vous produisez, dont Sara Johnsen et Ove Raymond Gyldenås que vous avez rencontrés à l'École du film de Lillehammer ou Stefan Fladbakken avec lequel vous avez travaillé sur les courts métrages couronnés de succès The Cosmonaut et Anolit. Est-ce là l'une des clés de votre succès ?
Notre société est vraiment une pépinière de talents. Jusqu'à présent, je n'ai fait que des premiers longs métrages, nous devons donc faire des films encore meilleurs la prochaine fois. Mon véritable souci est d'aider ces trois cinéastes à faire d'autres films –avec nous j'espère-, et de continuer à construire notre société, peut-être dans la même ligne que Memfis Film en Suède. Je veux nourrir mon talent tout en cherchant sans cesse de nouveaux projets.

Vous êtes également impliqué dans les coproductions européennes…
La coproduction dépend vraiment de la langue dans laquelle on veut tourner un film. Le financement d'un film est déjà assez difficile et rempli d'obstacles, donc si on veut faire une grosse coproduction, partager les droits avec d'autres partenaires, cela doit être pertinent et il faut qu'il y ait des liens naturels entre les pays impliqués. Je suis actuellement impliqué dans une coproduction avec la société danoise Nimbus Film pour Cecilie, de Hans Fabian Wullenweber, et dans une coproduction avec la société belge La Parti Production pour The Spring Ritual, de Patrice Troye. Mais c'est une coproduction facile car le scénario original est en norvégien, écrit par Bjørn Olaf Johannessen. Une autre solution consiste à faire des coproductions purement techniques.

Lisez la biographie

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy