email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Morten Hartz Kaplers • Réalisateur

Un magicien du cinéma "ne révèle pas ses trucs"

par 

Morten Hartz Kaplers • Réalisateur

Morten Hartz Kaplers a gagné un Tigre ex-aequo au Festival de Rotterdam 2007 pour son mockumentaire provocateur AFR [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, qui décrit une relation interdite fictive entre un jeune prostitué (interprété par le réalisateur) et le Premier ministre danois actuel Anders Fogh Rasmussen (ou "AFR", présent à travers des images d'archives) qui démarre très bien mais a des conséquences fatales pour les deux protagonistes. À Rotterdam, Cineuropa a discuté, avec le cinéaste, de ce film qui arrive à point pour proposer une enquête sur les dirigeants de son pays, dont le premier ministre s'est récemment fait remarquer pour sa défense convaincue de la liberté de parole en réponse à la controverse internationale sur les caricatures de Mahomet. On saura dès la sortie du film au Danemark, le 20 avril, si AFR ajoutera de l'eau au moulin de la polémique.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cineuropa : Quel a été le moteur du film AFR?
Morten Hartz Kaplers : La première fois que m'est venue l'idée de ce film, j'ai tout simplement pensé que c'était trop dingue pour ne pas le faire. Je ne me le serais jamais pardonné, même si je n'avais encore aucune idée des problèmes liés à sa réalisation et ses conséquences possibles. Rasmussen a dit : "nous sommes si libres que nous pouvons faire ce qui nous chante", mais avec l'histoire des caricatures et maintenant ce film, on va bien voir dans quelle mesure ceci est vrai. AFR montre comment on peut manipuler les médias modernes : les médias s'intéressent souvent à des conflits virtuels qui ont lieu à des milliers de kilomètres, c'est facile pour eux de manipuler les gens pour qu'ils finissent pas croire quelque chose dont ils savent dès le départ que c'est un mensonge. AFR devrait faire réfléchir les gens à ce qu'ils consomment en termes de matériaux fournis par les médias.

AFR contient des acteurs mais aussi de vraies interviews d'hommes politiques danois. Comment les avez-vous convaincus de coopérer avec un film relatant la mort fictionnelle du premier ministre actuel ?
Le travail sur ce film a duré trois ans et demi et s'est fait en secret. Même les acteurs n'avaient pas idée de ce dont il s'agissait et j'ai dû utiliser des trucs pour obtenir ce que je voulais. Pour les interviews avec les hommes politiques, je leur en ai expliqué le concept, mais rien de ce qu'ils ont dit n'était écrit à l'avance. Je ne vous dirai pas comment j'ai fait exactement ; un magicien ne révèle pas ses trucs !

Pourriez-vous expliquer comment la relation homosexuelle des personnages s'intègre au concept d'AFR?
Vous voulez savoir si je sais si Premier ministre est gay ? Je ne sais rien de tel ! Depuis 1967, l'homosexualité n'est plus censurée et les gays peuvent se marier, écrire et penser ce qui leur chante. Cependant, si le Premier ministre du pays en était, est-ce que cela serait aussi bien accepté ? Dans beaucoup d'endroits du monde, les gens ne peuvent pas aimer et vivre comme ils l'entendent, alors que c'est un droit de l'homme élémentaire. Le bon côté de la relation entre mon personnage et AFR est l'influence qu'ils acquièrent très vite l'un sur l'autre. Du fait de leur amour, AFR se mue très vite en une espèce de Ghandi du monde occidental et Emil quitte son groupe d'émeutiers et le milieu de la prostitution. L'amour peut hélas également être très destructeur, comme la deuxième partie du film le montre. Au Danemark, environ la moitié des homicides sont des crimes passionnels.

Comment pensez-vous que le film sera reçu au Danemark ?
Pour l'instant, nous n'avons organisé qu'une projection-marché pour les exploitants et j'étais un peu préoccupé mais la réponse de tous a été très positive, tout provocant qu'ils aient trouvé le film. Même dans les provinces qui n'achètent jamais de titres non-commerciaux, les cinémas ont voulu le film.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy