email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Andrea Maria Dusl • Réalisatrice

Une Lune autrichienne à Rome

par 

- Blue Moon ouvre le festival ‘Nouveau Cinéma Austria’, dans la capitale jusqu’au 17 octobre. Une première occasion italienne pour la réalisatrice viennoise de raconter son film

Andrea Maria Dusl • Réalisatrice

C’est la lune bleue d’Andrea Maria Dusl qui ouvre la manifestation cinématographique «Nouveau Cinéma Autriche» à Rome du 14 au 17 octobre, au cours de laquelle seront présentée 11 films produits en Autriche dont huit encore inédits en Italie.
Premier long-métrage de la réalisatrice viennoise, Blue Moon a été présenté en compétition à Locarno cette année en remportant le même succès obtenu en Autriche. Entre le road-movie et la comédie romantique, le film de la Dusl mélange les genres et le paysage que le protagoniste traverse, pour suivre une femme qui s’échappe en cherchant de la retrouver. Un voyage qui débute en Autriche et se termine à Odessa, en Ukraine tout en passant par la Slovaquie.
Inspiré des nombreuses explorations de la cinéaste dans les Pays de l’Est après la chute du mur de Berlin et du rideau de fer, le film était à l’origine conçu comme une série de courts, de brèves photos de cette partie du monde revenu à la lumière après des années de fermeture déchirante. «Une expérience enthousiasmante qu’explorer un monde aussi différent et toutefois si proche et encore profondément méconnu» a révélé Andrea Maria Dusl, à Rome pour accompagner son film et le promouvoir auprès des distributeurs italiens. Blue Moon est devenue une histoire et à travers les actions des personnages, elle dévoile les réflexions personnelles de la réalisatrice.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Une histoire romantique mais aussi une recherche et une découverte de soi?
«Je pensais à un Odyssée, à la redécouverte d’un continent et des rapports d’interdépendance entre l’Est et l’Ouest. Blue Moon peut être compris sur différent niveaux et l’histoire d’amour entre Jana et Johnny est une métaphore des relations profondes entre Ouest et Est. C’est une histoire sur le désir et la peur, le courage et la faiblesse, le status quo et le changement».

S’agit-il d’une histoire vraie?
«Non seulement ; il y en a plusieurs d’histoires vraies que j’ai recueilli au cours de mes nombreux voyages à l’Est en les réunissant après en une seule au moment de l’écriture. Par exemple l’histoire du protagoniste obligé par un groupe de voyous à donner tout son argent pour acheter une brique, au lieu de la voler, est vraie».

Terminer le film vous a coûté presque 12 ans…
«Oui, parce qu’au début j’avais pensé réaliser une série de courts qui auraient été projetés comme des clips avant le film. J’en ai réalisés six de deux minutes chacun. Le projet se serait appelé Tour du monde en huit jours. L’idée était de raconter huit histoires, mais en cours de route je me suis rendue compte que je devais avoir une autre approche par rapport à celle que j’avais prévu au départ. Et tout doucement Blue Moon a pris forme. J’ai eu besoin de beaucoup de temps aussi pour trouver un producteur assez courageux pour le soutenir.

Un road-movie à travers l’Europe de l’Est n’a probablement pas été une promenade : quels genre de problèmes avez-vous rencontré sur le tournage?
Tourner est en soi difficile comme nager dans la boue. La réalité des choses est souvent différente des idées de départ. Diriger un film est probablement la forme de réalisation personnelle plus complexe que l’homme ai jamais inventée. Et sans doute la plus chère.
Ceci dit dans l’espoir de rendre les choses plus faciles j’ai réalisé en séquence toutes les scènes du film pour que les acteurs puissent acquérir plus de spontanéité. Pour le reste tout ressemble à un cirque : toujours le même spectacle mais jamais dans le même endroit. Mais à la fin chaque spectacle finit par être toujours différent.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy