email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2009 Prix

Cannes confirme le talent autrichien

par 

La qualité du cinéma autrichien continue de se faire remarquer à l'occasion des événements cinématographiques les plus prestigieux. S'étant déjà affirmée aux Oscars, elle vient d'être consacrée au Festival de Cannes avec la Palme d'or remise à un Michael Haneke ému pour le superbe Le ruban blanc [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michael Haneke
fiche film
]
(lire le compte-rendu).

À ce triomphe tant attendu de l'auteur de Funny Games s'ajoute celle de l'acteur viennois Christoph Waltz primé pour son rôle de vilain nazi dans le film Inglourious Basterds [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Quentin Tarentino, pour lequel le public cannois a fait la queue pendant des heures à chaque séance. Waltz, qui travaille beaucoup pour la télévision, était à l'affiche du thriller alpin Lapislazuli de Wolfgang Murnberger (2006). Il a également participé à plusieurs productions internationales comme, pour en citer une des plus récentes, le film américain Pacte avec le Diable (2001).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Enfin, le charmant titre italo-autrichien de la Quinzaine des réalisateurs, La pivellina [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Tizza Covi et Rainer Frimmel (lire le compte-rendu), également producteurs du film par le biais de leur société Vento Film, basée à Vienne, a remporté à l'unanimité le Label Europa Cinémas .

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy