email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Bientôt La Princesse de Montpensier pour Bertrand Tavernier

par 

Après une immersion dans le polar américain avec Dans la brume électrique [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bertrand Tavernier
fiche film
]
(en compétition à Berlin et 855 000 entrées France), Bertrand Tavernier va se replonger dans l’histoire européenne et l’aristocratie du XVIème siècle avec son 24ème long métrage, La Princesse de Montpensier, dont le tournage démarrera le 28 septembre. Au casting figurent Mélanie Thierry (Largo Winch [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Lambert Wilson (Comme les autres [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Gaspard Ulliel (bientôt à Toronto dans The Vintner's Luck [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Louis Garrel (actuellement à l’affiche dans Non ma fille, tu n’iras pas danser [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) et Grégoire Leprince-Ringuet (en salles le 16 septembre dans L’armée du crime [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Adaptation par le réalisateur, Jean Cosmos (nominé deux fois aux César avec Bertrand Tavernier pour les scripts de Capitaine Conan et La vie et rien d'autre) et François-Olivier Rousseau d’une nouvelle de Madame de La Fayette (publiée en 1662), le scénario de La Princesse de Montpensier raconte les passions et le destin tragique d'une princesse, riche héritière d’un royaume de France en proie en 1562 aux guerres de religion. L’œuvre de Mme de La Fayette est centrée sur l’amour qu’éprouve depuis l’enfance Mlle de Mézières pour le duc de Guise et comment elle se retrouve obligée d'épouser le prince de Montpensier sans pourtant parvenir à renoncer à ses sentiments.

Produit par Marc Silam et Eric Heuman pour Paradis Films, La Princesse de Montpensier bénéficie notamment du soutien en préachat et coproduction de France 2 Cinéma, ainsi qu’une avance sur recettes du Centre National de la Cinématographie (CNC). Les neuf semaines de tournage se dérouleront entre autres à Angers, dans la région Centre et dans le Cantal. Le film sera distribué dans les salles françaises par StudioCanal (également coproducteur) qui en pilote aussi les ventes internationales.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy