email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Royaume-Uni

Un prophète conquiert Londres

par 

Un prophète conquiert Londres

La première Étoile de Londres du meilleur film du 53ème Festival Times BFI de Londres est allée à Un Prophète [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jacques Audiard
interview : Jacques Audiard et Tahar R…
fiche film
]
de Jacques Audiard.

Angelica Huston, présidente du jury, a qualifié le film de "chef d'oeuvre". "Un prophète, a-t-elle déclaré, a l'ambition, la pureté visionnaire et la clarté dans les intentions nécessaires pour devenir instantanément un classique. Entre sa narration impeccable et inventive, la superbe performance des acteurs et les thèmes universels évoqués, Jacques Audiard a fait un film parfait".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le jury a accordé une mention spéciale à The Road de John Hillcoat.

L'Étoile de Londres du meilleur débutant britannique est allée à Jack Thorne, scénariste du film The Scouting Book For Boys [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
. Pour le jury, "Jack Thorne est un auteur poétique avec une imagination de fin du monde et un vrai don pour la narration". Le jury a également attribué une mention spéciale à J Blakeson, scénariste et réalisateur de The Disappearance of Alice Creed [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
.

Le metteur en scène palestinien Scandar Copti et son homologue israëlien Yaron Shani ont remporté le célèbre Prix Sutherland pour Ajami [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
. Le jury a dit : "Ajami, courageux et original dans sa réalisation, raconte une histoire importante d'une manière tout à fait captivante et cinématographique. C'est un superbe accomplissement. Scandar Copti et Yaron Shani ont fait un film dont le coeur et la vision sont pleins d'humanité".

Le cinéma israëlien peut également se réjouir de la victoire de Yoav Shamir, qui a reçu le Prix Grierson du meilleur documentaire pour Defamation. Nick Broomfield a exprimé ainsi le point de vue du jury : "Le courage intellectuel du film, la témérité de sa conception et le voyage palpitant dans lequel il vous entraîne en font un vrai gagnant".

L'acteur britannique chevronné John Hurt et le cinéaste malien Souleymane Cissé ont été nommés membres du British Film Institute pour leurs accomplissements respectifs.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy