email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES Autriche

Mégalomanes cruels, vacances meurtrières et souvenirs d'Italie

par 

Mégalomanes cruels, vacances meurtrières et souvenirs d'Italie

Les écrans autrichiens accueillent aujourd'hui une fiction au titre éloquent de Mein Kampf. Cette coproduction austro-germano-suisse, réalisée par l'Helvète Urs Odermatt (qui vient de terminer son nouveau projet, Der böse Onkel), n'est pas une biographie mais plutôt une parabole satirique sur la jeunesse artistique de Hitler dans la Vienne de 1910. On y voit ce dernier (interprété par Tom Schilling) en misérable étudiant partageant sa chambre avec deux juifs, Lobkowitz le cuisinier casher et le vieux Schlomo Herzl (Götz George), figure de père pour Hitler dont ce dernier, de plus en plus mégalomane, capricieux et paranoïaque, finit par exploiter la gentillesse et les velléités d'écrivain pour se lancer dans la politique muni de son célèbre manifeste. Mein Kampf est distribué par Filmladen.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Thimfilm présente de son côté la coproduction austro-suisso-hongroise Der Kameramörder du Roumain Robert-Adrian Pejo, avec Andreas Lust (remarqué au niveau international pour Revanche [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Götz Spielmann
fiche film
]
et sa performance dans Le braqueur). Cette adaptation d'un roman de Thomas Glavinic relate comment les vacances de Pâques idylliques de deux couples tournent au cauchemar sur fond d'enlèvement d'enfants voisins et de snuff movie.

Le public pourra également voir le film allemand Engel mit schmutzigen Flügeln ("anges aux ailes sales") de Roland Reber, hymne à l'immoralité et l'égoïsme dont les trois héroïnes parcourent les routes en moto pour faire ce que bon leur semble. Ce film est distribué par wtp international.

Sixpackfilm propose le documentaire Totó, du Viennois Peter Schreiner, récemment primé au festival du cinéma autrichien Diagonale. Dans ce film présenté à Venise dans la section Horizons, le réalisateur revient sur des thèmes italianisants, villages natals retrouvés et dialectes, qu'il explorait déjà dans le documentaire primé Bellavista (meilleur documentaire de Diagonale en 2007). Dans Totó, ce sont des souvenirs de Calabre, de la mer et de sa langue, qui submergent le natif d'Italie du titre après trente ans à Vienne. Tao-Cinemathek distribue de son côté le documentaire germano-néerlandais sur le Tibet Mitgefühl, Weisheit und Humor, de Boris Penth et Sogyal Rinpoche.

La dernière nouveauté européenne de la semaine, après son lancement en Allemagne hier, également par Universum, est From Paris With Love [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Français Pierre Morel, film d'action dans le style hollywoodien produit par Luc Besson et interprété par John Travolta en agent secret sans scrupules et Jonathan Rhys-Meyer en jeune diplomate qui fait face avec ce partenaire improbable à une menace terroriste dans la Ville lumière.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.