email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INSTITUTIONS Suisse

Marc Wehrlin de retour aux affaires du cinéma

par 

Nicolas Bideau, chef de la Section du cinéma de l’Office fédéral de la culture (OFC) démissionnaire, quittera ses fonctions en octobre déjà. Pourtant, aucun appel à candidature n’a encore été lancé pour le remplacer. Tout semble en effet indiquer que son successeur (ou sa «successeuse») ne sera nommé(e) que lorsque l’élaboration des nouveaux Régimes d’encouragement du cinéma 2012-2015 (qui fixent les règles et les buts de l’aide étatique) – sera arrivée à terme, mais aussi lorsque des relations plus paisibles entre l’OFC et la profession auront été restaurées.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Depuis plusieurs mois, le torchon brûle en effet entre une partie des professionnels et la Section du cinéma, comme le constate d’ailleurs une évaluation indépendante de l’aide sélective 2006-2010 commandée par l’OFC, laquelle fait même état d’un «désarroi général» dans la profession.

Pour calmer le jeu, le nouveau ministre de la culture Didier Burkhalter a confié à Marc Wehrlin, prédécesseur de Nicolas Bideau à la tête la Section du cinéma, la mission de rétablir le dialogue. En sa nouvelle qualité de «facilitateur», il va donc s’atteler à la tâche délicate de réorienter les pourparlers sur les Régimes d’encouragement dans une optique constructive. Marc Wehrlin, qui a été par ailleurs directeur suppléant de l’OFC, a aussi pris les commandes la Cinémathèque suisse de 2008 à 2009 pour pallier une panne de directeur.

Laurent Steiert, jusque-là responsable à l’OFC du système d’aide Succès Cinéma, conduira les travaux pour les nouveaux Régimes d’encouragement du cinéma.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy