email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Islande

Rúnarsson réalise un premier film "volcanique" avec Zik Zak

par 

Zik Zak Filmworks, qui avait produit le court métrage nominé aux Oscars 2006 The Last Farm, de Rúnar Rúnarsson, a lancé le tournage de son premier long métrage, Volcano.

Volcano, écrit par Rúnarsson, est l'histoire d'un vieux grincheux de 67 ans (Theódór Júlíusson) qui apprend petit à petit à faire appel aux gens qu'il aime;

Pour ce premier long, le réalisateur fait équipe avec des amis de l'École de cinéma danoise qui avaient déjà participé à ses courts métrages, comme le directrice de la photographie Sophia Olsson et le monteur Jacob Schulsinger. Zik Zak, qui travaille avec Rúnarsson depuis dix ans, a trouvé comme coproductrice la société danoise Fine & Mellow.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le budget, qui dépasse à peine un million d'euros, a pu être atteint grâce au soutien du Centre de la cinématographie islandais, du programme New Danish Screen de l'Institut de cinéma danois et de Nordisk Film & TV Fond. Le film sera prêt au mois de mai 2011.

Une autre production Zik Zak est sortie il y a une semaine par le biais de Sena Distribution : le thriller Undercurrent, d'Árni Ólafur Ásgeirsson, nominé aux EFA 2006 pour son premier long métrage, Thicker than Water [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
.

Ce film a été co-écrit avec Otto Geir Borg, en collaboration avec les acteurs de la célèbre troupe de théâtre Vesterpurt. Un des producteurs du film, Thór S. Sigurjónsson, le décrit comme "le premier drame de pêcheurs islandais qui se passe vraiment sur un bateau de pêche".

La prochaine production de Zik Zak à arriver sur les écrans sera Hullabaloo de Gunnar Björn Gudmunsson (Astropia). Ce film pour jeunes situé dans les années 1970 sortira à Noël.

Sigurjónsson, également producteur du film en anglais The Good Heart [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, de Dagur Kári, avec le co-fondateur de Zik Zak Skuli Malmquist, révèle qu'il négocie en ce moment un projet américain avec un réalisateur de premier rang. Il ajoute : "Nous avons été fortement atteints par la crise financière – pour nous, les monnaies étrangères ont plus que doublé de valeur – mais nous restons aussi créatifs que possibles et essayons d'intéresser des partenaires étrangers avec nos excellentes équipes techniques et la remise de 20% qui est accordée pour les tournages effectués en Islande".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy