email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INDUSTRIE Italie

Le monde du cinéma de mobilise pour les incitations fiscales

par 

Le monde du cinéma de mobilise pour les incitations fiscales

À deux semaines de la rencontre entre l'Anica, qui réunit toute l'industrie du cinéma, et les syndicats nationaux sur le sujet du renouvellement des facilités fiscales accordées au cinéma par le gouvernement (lire l'info), vendredi soir, le mouvement 100autori a décidé d'occuper la Maison du cinéma de Rome en signe de protestation.

Les réalisateurs, scénaristes et producteurs membres du mouvement (lire l'interview du président de 100autori, Stefano Rulli) demandent le renouvellement immédiat des crédits et exonérations d'impôt, l'approbation d'une loi-cadre créant un Centre national de la cinématographie indépendant du milieu politique, la remise au niveau d'avant du Fonds unique pour le spectacle (FUS) et d'autres mesures de soutien au cinéma, comme un prélèvement contraignant ceux qui utilisent les productions cinématographiques et audiovisuelles italiennes (télévisions généralistes et chaînes par satellite, fournisseur d'accès et Telecom) à réinvestir une partie des profits dans la production nationale, ainsi qu'un prélèvement sur le prix des tickets qui toucherait à 70% les profits des majors étrangères.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Pour définir les prochaines étapes de sa mobilisation, le monde du cinéma s'est donné rendez-vous cet après-midi à 18h30 pour une grande assemblée au Teatro Eliseo de la capitale italienne. Il n'est pas exclu que certaines protestations soient organisées pendant le Festival de Rome, qui débute dans trois jours.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy