email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Pologne

Cinergia et le Cinéma Européen retrouvent Lodz

par 

Après quelques années de disette et avoir perdu le festival Camerimage (qui se déroulera pour la première fois cette année à Bydgoszcz), la ville de Lodz, berceau des plus grandes traditions cinématographiques en Pologne, retrouve l’une des plus importantes manifestations consacrées au 7ème art : le Forum du Cinéma Européen Cinergia dont la 15ème édition débutera demain.

L’un des objectifs des organisateurs de Cinergia est de changer la perception du public à l’égard du cinéma mondial et tout particulièrement européen. Le programme de la manifestation ouverte par Home for Christmas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bent Hamer
fiche film
]
du Norvégien Bent Hamer est par conséquent très riche avec plus de 160 films au menu pendant neuf jours, dont plus de 40 titres inédits en Pologne. La nouveauté de cette 15ème édition est une compétition internationale de premiers et seconds longs métrages comptant 14 réalisateurs en lice pour le "Cristal Boat" qui sera attribué par un jury présidé par la réalisatrice magyare Márta Mészáros. Parmi les longs métrages en course figurent notamment Nothing Personal [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Urszula Antoniak
interview : Urszula Antoniak
fiche film
]
d’Urszula Antoniak (six prix à Locarno et meilleur film hollandais 2009), La femme invisible de la Française Agathe Teyssier, Spanish Movie [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Javier Ruiz Caldera, Yatzy [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de la Norvégienne Katja Eyde Jacobsen, Team Building du Hongrois Reka Almasi ou encore The Christening [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marcin Wrona
fiche film
]
du Polonais Marcin Wrona.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La liste des invités du festival est bien fournie avec entre autres Otar Iosseliani, Jaco Van Dormael et Tinto Brass à qui seront consacrées des rétrospectives. A noter également des sections spéciales consacrées aux films norvégiens, belges, tchèques, slovaques et hongrois, un zoom sur les coproductions européennes, un programme dédié au cinéma queer et un Focus sur le cinéma japonais.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy