email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INSTITUTIONS Espagne

Tourmente sur l’Académie

par 

- Demandées les démissions de la présidente Marisa Paredes après les polémiques lors de la cérémonie de remise des Goya

Après une réunion qui a duré plus de trois heures l’Académie des Arts et des Sciences du Cinéma espagnole a présenté un document où pour manifester l’appui unanime à la Président Marisa Paredes, sous critique depuis les déclarations polémiques sur le gouvernement qui ont été prononcées lors de la cérémonie de remise des prix Goya.
L’académie a défini ce qui s’est passé comme étant la conséquence de l’exercice de la liberté d’expression et a revendiqué le principe du métier des cinéastes, c'est-à-dire la liberté.
Le président de la Fédération des producteurs espagnols (FAPAE), Eduardo Campoy, qui avait demandé les démissions de Paredes, a voulu éteindre toute polémique en déclarant à l’agence Efe : «Tous ont dit ce qu’il voulaient dire, mais maintenant il faut réunir les forces pour faire face à la crise».
Le réalisateur Pedro Almodovar a déclaré au quotidien espagnol ‘El Pais’ que Campoy avait proposé la démission de Marisa Paredes pour calmer le gouvernement mais qu’il l’avait fait à titre personnel, représentant seulement lui-même et sa peur. «Marisa Paredes doit rester où elle est, à la présidence de l’Académie, aujourd’hui plus que jamais. Du côté sociale ou politique, elle a exprimé la préoccupation de la plupart des espagnols».

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy