email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Italie

Bari débute avec The King's Speech et propose le meilleur du cinéma italien

par 

Bari débute avec The King's Speech et propose le meilleur du cinéma italien

Du 22 au 29 janvier, le Festival international de cinéma et de télévision de Bari, ou Bif&st, dirigé par Felice Laudadio, revient pour une deuxième édition officielle (celle de 2009 était un essai) avec un programme où cohabitent "le territoire et le cosmopolitisme, pour reconstruire nos racines mais aussi aller au-delà des colonnes d'Hercule des petites patries", pour reprendre les mots du président de la Région des Pouilles, Nichi Vendola.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le niveau est international parmi les avant-premières qu'accueillera le Teatro Petruzzelli. L'ouverture sera assurée par le film anglais The King's Speech [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tom Hooper
fiche film
]
de Tom Hooper, avec Colin Firth (en ce moment en odeur de Golden Globe voire d'Oscar). Les titres européens seront nombreux, du film français La rafle [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(qui sort sur les écrans italiens le 27 janvier) à la production hongroise Kolorado Kid [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'András B. Vágvölgyi, en passant par les films hollandais Win/Win [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jaap van Heusden et The Nobel Prize Winner de Timo Veltkamp, le titre allemand Die Schwester di Margarethe von Trotta (qui renvoie fortement au classique Che fine ha fatto Baby Jane?) et Voice Over du Bulgare Svetoslav Ovtcharov. Le cinéma italien est représenté par le nouveau long métrage de Pasquale Squitieri, Father, qui se passe dans la communauté italo-américaine de Philadelphie et sera présenté en avant-première mondiale.

À côté du cinéma du monde entier, le BIF&ST reconduit ItaliaFilmFest, qui amène dans les salles du chef-lieu des Pouilles le meilleur du cinéma italien de l'année qui s'est achevée, départagé par des jurys rigoureusement italophones. Ce volet comprend quatre sections compétitives : longs métrages (16 films, de La prima cosa bella [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, sorti il y a un an exactement, au film encore à venir Sorelle Mai [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Marco Bellocchio, très applaudi à la dernière Mostra de Venise) ; premiers films (11 titres, dont L'erede de Michael Zampino, présenté en avant-première absolue) ; documentaires (17) ; courts métrages (22).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy