email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES France

Poupoupidou : la mort étrange d’une Marylin de province

par 

Alors que l’année 2010 s’est clôturée officiellement à 206,5 millions d’entrées en France (le meilleur score depuis 1967) avec une part de marché de 35,5 % pour les films hexagonaux, 11 nouveautés débarquent ce mercredi sur les écrans. Parmi elles se distingue la comédie policière Poupoupidou [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Gérald Hustache-Mathieu (article), lancée par Diaphana sur 163 copies. Interprété par Jean-Paul Rouve et Sophie Quinton, le film qui retrace l’enquête d’un écrivain en mal d’inspiration sur la mort d’une "star" de province française se prenant pour la réincarnation de Marylin Monroe confirme le talent singulier du réalisateur d’Avril [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2006).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

"Le personnage de Marilyn est évidemment fascinant. Quelle plus belle énigme que l’incarnation parfaite de l’actrice hollywoodienne, l’orpheline abandonnée à la fin tragique et mystérieuse ?" explique Gérald Hustache-Mathieu. "Comme il ne s’agissait pas du tout de réaliser un biopic sur Marilyn, j’ai essayé de ne garder d’elle que ce qui la reliait à cette fille de Mouthe qui croyait être sa réincarnation. Marilyn incarne le rêve américain, et au-delà, le rêve tout court. Le rêve de devenir un jour “quelqu’un”. Mais elle incarne aussi le revers de cette médaille : la tragédie, l’impossibilité d’être heureuse."

Pour le réalisateur, la ville de Mouthe (surnommée la "Petite Sibérie") "était une métaphore idéale. C’est un village inter frontalier, dans lequel on a l’impression d’être ni tout à fait en France, et pas vraiment en Suisse, un “No man’s land” où le temps n’a pas vraiment prise et où l’hiver s’éternise. Tout contribue à vous emprisonner sur place, seule échappatoire possible : la fuite." Produit par Dharamsala et vendu par MK2, Poupoupidou explore "un territoire à la marge des grandes villes, dont on ne parle souvent qu’au détour d’un fait divers sordide. Une France plus ordinaire, plus modeste, un peu délaissée, dans laquelle le rêve est forcément moins accessible."

Ce mercredi voit également sortir Le fils à Jo de Philippe Guillard (un film autour du rugby interprété par Gérard Lanvin et Olivier Marchal et distribué par Gaumont dans près de 540 cinémas), du long métrage britannique Harry Brown de Daniel Barber (Surreal Distribution - 80 copies), de la coproduction canado-française Incendies [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Denis Villeneuve (Happiness Distribution – 70 copies) et de Stretch [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Charles de Meaux (MK2 Diffusion), sans oublier les documentaires Women Are Heroes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de JR (Studio 37 – Rezo Films) et Deux de la vague [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Emmanuel Laurent (Les Films du Paradoxe).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy