email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRIX Autriche

17 nominés pour les tous premiers Prix du cinéma autrichien

par 

17 nominés pour les tous premiers Prix du cinéma autrichien

Le cinéma autrichien, qui vit une période miraculeuse, a enfin ses trophées nationaux, l'équivalent des César français ou des Lolas allemands, et l'Académie du cinéma autrichien a annoncé les tous premiers nominés dans les 13 catégories (à raison de trois par catégorie) de ces nouveaux Prix du cinéma autrichien, qui seront remis aux vainqueurs le 29 janvier à l'Odéon de Vienne par les co-présidents de l'Académie, la réalisatrice Barbara Albert et l'acteur Karl Markovics.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les 17 nominés ont été choisis par les membres de l'Académie et des représentants importants de l'industrie parmi 41 titres (fictions et documentaires) autrichiens par leur financement et leur rattachement culturel qui sont sortis sur les écrans nationaux entre le 1er octobre 2009 et le 30 novembre 2010. On trouve parmi eux des titres encensés sur le plan international qui témoignent du succès et de la qualité du nouveau cinéma autrichien, comme Lourdes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jessica Hausner
fiche film
]
(4 nominations – lire notre Focus), les sélections de la 60ème Berlinale Le Braqueur / Der Räuber [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Benjamin Heisenberg
fiche film
]
(qui mène la course avec 7 nominations – lire le Focus), Jud Süss [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(4 nominations), Das Vaterspiel [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Blutsfreundschaft [+lire aussi :
critique
fiche film
]
(lire l'article), ou encore l'enfant de la Croisette La Pivellina [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(lire l'article).

Les vainqueurs, élus par les 140 membres de l'Académie (leur effectif a été augmenté de 30% au mois de septembre), seront repris dans les salles de tout le pays au printemps prochain, pour donner au public l'occasion de les revoir ou de les découvrir.

Liste complète des nominés :

Meilleur long métrage
Le Braqueur / Der Räuber de Benjamin Heisenberg
Die unabsichtliche Entführung der Frau Elfriede Ott d'Andreas Prochaska
Lourdes de Jessica Hausner

Meilleur documentaire
Bock For President de Houchang Allahyari et Tom-Dariusch Allahyari
Im Bazar der Geschlechter de Sudabeh Mortezai
Pianomania de Lilian Franck et Robert Cibis

Meilleure actrice
Dorka Gryllus dans Der Kameramörder
Magdalena Kronschläger dans Tag und Nacht
Barbara Romaner dans Mahler auf der Couch [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]

Meilleur acteur
Moritz Bleibtreu dans Jud Süss – Film ohne Gewissen
Andreas Lust dans Le Braqueur / Der Räuber
Tobias Moretti dans Jud Süss – Film ohne Gewissen

Meilleure réalisation
Tizza Covi et Rainer Frimmel pour La Pivellina
Jessica Hausner pour Lourdes
Benjamin Heisenberg pour Le Braqueur / Der Räuber

Meilleur scénario
Jessica Hausner pour Lourdes
Benjamin Heisenberg et Martin Prinz pour Le Braqueur / Der Räuber
Uwe Lubrich, Alfred Schwarzenberger, Michael Ostrowski et Andreas Prochaska pour Die unabsichtliche Entführung der Frau Elfriede Ott

Meilleure photographie
Martin Gschlacht pour Women without Men [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Gerald Salmina, Günther Göberl, Peter Thompson, Franz Recktenwald et Michael Kelem pour Mount St. Elias
Reinhold Vorschneider pour Le Braqueur / Der Räuber

Meilleurs costumes
Mahler auf der Couch (Caterina Czepek)
Das Vaterspiel (Martina List)
Women without Men (Thomas Oláh)

Maquillages
Blutsfreundschaft (Sam Dopona)
Das Vaterspiel (Heike Merker et Astrid Mariaschk)
Jud Süss – Film ohne Gewissen (Björn Rehbein)

Meilleure musique
Raimund Hepp pour Der Atem des Himmels
Kollegium Kalksburg pour Die unabsichtliche Entführung der Frau Elfriede Ott
Olga Neuwirth pour Das Vaterspiel

Meilleur montage
Tizza Covi pour La Pivellina
Karina Ressler pour Lourdes
Andrea Wagner et Benjamin Heisenberg pour Le Braqueur / Der Räuber

Meilleurs décors
Der Kameramörder (Csaba Stork)
Jud Süss – Film ohne Gewissen (Isidor Wimmer)
Women Without Men (Katharina Wöppermann)

Meilleur son
3Faltig (Manfred Banach, Philipp Mosser et Bernhard Maisch)
Le Braqueur / Der Räuber (Marc Parisotto, Veronika Hlawatsch et Bernhard Maisch)
Tag und Nacht (Dietmar Zuson, Veronika Hlawatsch et Bernhard Maisch)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.