email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INSTITUTIONS Suisse

Nouveau Monsieur Cinéma Suisse

par 

La vacance du poste de chef de la Section du cinéma de l’Office fédéral de la culture, n’aura été que de courte durée. Pour remplacer Nicolas Bideau, qui a quitté ses fonctions le 30 novembre dernier, Jean-Frédéric Jauslin a nommé Ivo Kummer, âgé de 52 ans, producteur et directeur des Journées de Soleure depuis vingt-trois ans. Jusqu’à son arrivée, le 1er août prochain au plus tard, Laurent Steiert (voir la news) tiendra ad interim les rênes de la Section.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

La nouvelle, tombée vendredi, n’a pas manqué de surprendre la presse helvétique: depuis l’accession de Nicolas Bideau à la tête de la Section du cinéma en 2005, Ivo Kummer n’a cessé de critiquer la politique menée par le Romand, notamment pour prôner le dialogue entre la profession et l’organe étatique d’encouragement du cinéma.

Fin connaisseur du cinéma suisse qu’il présente dans la vitrine du cinéma suisse que sont les Journées de Soleure, en outre actif dans la production au sein de la société Insert Films, Ivo Kummer prendra ses fonctions dans une atmosphère plus sereine.

Les professionnels du cinéma n’ont en effet pas attendu la nomination du successeur de Nicolas Bideau pour œuvrer à un fonctionnement plus démocratique et transparent des commissions d’experts, pomme de discorde depuis plusieurs années. A l’instigation du «faciliteur» Marc Wehrlin (prédécesseur de Nicolas Bideau), nommé par le conseiller fédéral Didier Burkhalter pour restaurer un climat de confiance et d’écoute entre la Confédération et les milieux du cinéma, une nouvelle formule d’expertise pour l’aide sélective est déjà entrée en vigueur.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy