email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Suisse

Cinéma et droits humains à Genève

par 

Cinéma et droits humains à Genève

Nul doute que les débats du 9e Festival du film et Forum international sur les droits humains (FIFDH) qui s’ouvre demain à Genève sur fond de «printemps arabe», seront animés. La manifestation, qui dresse sa tribune libre face l’ONU du 4 au 13 mars, accueille des cinéastes et des personnalités pour «dénoncer les violations des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels partout où elles se produisent».

«La montée des populismes européens, la justice face à l’histoire, les journalistes comme cibles du terrorisme, la révolution citoyenne en Tunisie et en Egypte, la répression en Russie et Chine», tels sont les thèmes abordés cette année, explique Léo Kaneman cofondateur et codirecteur du FIFDH avec Yael Reinharz Hazan.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au rythme journalier de «un film, un sujet, un débat», le FIFDH se focalise également sur la Colombie des paramilitaires avec Impunity de Juan José Lozano et Hollmann Morris (Suisse, France, Colombie) et My Kidnapper de Mark Henderson (Grande-Bretagne), les élections en lran avec The Green Wave [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Ali Samadi, l'Egypte avec 678, première réalisation de Mohamed Diab, la Lybie avec Kadhafi, notre meilleur ennemi d’Antoine Vitkine (France) ou encore la peine de mort aux Etats-Unis avec Debra, du Suisse Jean-François Amiguet.

Dédiée à Jafar Panahi, cinéaste iranien embastillé, et à l'avocat syrien Haytam Al-Maleh, condamné à trois ans de prison ferme à l’âge de 79 ans, la manifestation attend des défenseurs des droits humains tels qu’Adam Michnik, figure de proue de l’opposition polonaise des années 1970-1980, Taslima Nasreen, écrivaine bangladaise sous le coup d’une fatwa depuis sept ans, l’écrivain italien Antonio Tabucchi et le juge espagnol Baltasar Garzón.

Jorge Semprún, la commissaire de l’Union européenne Viviane Reding, l’actrice Fanny Ardant sont aussi attendus. Comme l’année dernière, les cinéastes Robert Guédiguian donnera une masterclass.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy