email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BOX OFFICE France

Les salles parlent européen

par 

- Excellent départ du cinéma européen en ce 2003. Parmi les films les plus vus et appréciés Respiro de l'italien Crialese, la trilogie belge de Lucas Belvaux et The Magdalene Sisters

Les salles parlent européen

Phénomène Respiro [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, pari réussi pour la trilogie du réalisateur belge Lucas Belvaux, démarrage rapide des Magdalene Sisters [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
: en ce début d’année 2003, le box-office français sourit aux long-métrages d’art et essai européens.
Distribué par Pan Européenne, le film italien Respiro d’Emanuele Crialese apparaît comme une véritable révélation cumulant 412 000 d’entrées en six semaines d’exploitation. Un excellent score d’autant plus remarquable que le film perd très peu de spectateurs d’une semaine à l’autre, porté par un bouche-à-oreille favorable. Sorti sur 100 écrans le premier janvier, Respiro tient maintenant l’affiche sur une solide combinaison de 138 copies.
Le public français a également adhéré à l’expérience originale du cinéaste belge Lucas Belvaux avec ses trois long-métrages entremêlés (Un couple épatant, Cavale, Après la vie) qui approchent les 500 000 spectateurs en six semaines et bénéficient encore de 240 écrans. Enfin, le Lion d’or du dernier Festival de Venise, The Magdalene Sisters du britannique Peter Mullan a réalisée une première semaine d’exploitation de très bonne tenue: sorti par Mars Films sur une prudente combinaison de 85 écrans, le film a enregistré 125 000 entrées, la seconde moyenne par copie de la semaine. Un début très prometteur pour un long-métrage au sujet «difficile» qui peut avoir des ambitions à long terme au box-office français, à l’image de L’homme sans passé [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Aki Kaurismaki qui terminé sa carrière à 606 000 entrées.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.