email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Espagne

Un homme-loup s'apprête à terroriser la Galicie

par 

Un homme-loup s'apprête à terroriser la Galicie

Le tournage de la comédie d'horreur Lobos de Arga, troisième long métrage de Juan Martínez Moreno après Dos tipos duros (2003) et Un buen hombre [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2009), rejoint à présent Madrid pour sa dernière semaine. Pendant huit semaines, le réalisateur et son équipe ont travaillé dans les lieux célèbres de Galicie qui jalonnent la route de Saint-Jacques de Compostelle, comme Pazo Caxcaside, le monastère de Carboeiro ou le cimetière de Boisaca.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L'histoire du film, composée par Martínez Moreno lui-même, commence au début du XXème siècle à Arga, un village de Galicie où une terrible malédiction a transformé le fils de la marquise de Mariño en homme-loup. Cent ans après jour pour jour, Tomás, dernier descendant de la famille, revient à son village d'origine pour en être nommé le fils adoptif, mais la vraie raison pour laquelle il a été convoqué, c'est pour être sacrifié afin de mettre fin à la terreur que pendant tout ce temps, l'homme-loup n'a jamais cessé de faire régner dans la région.

Le film est interprété par trois jeunes talents de la comédie espagnole : Gorka Otxoa, Carlos Areces (plus connu sur le plan international pour le dramatique Balada triste de trompeta [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Álex de la Iglesia
fiche film
]
) et Secun de la Rosa.

Lobos de Arga est le fruit de la collaboration entre deux maisons de production parmi les plus solides de l'industrie espagnole, la société galicienne Vaca Films et la madrilène Telespan 2000, et ce malgré les directions très différentes qu'elles ont prises – la première, dirigée par Emma Lustres et Borja Pena, s'est distinguée pour des thrillers comme Cellule 211 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Daniel Monzón
fiche film
]
et Secuestrados [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, tandis que Telespan, dirigée par Tomás Cimadevilla, s'est fait une réputation grâce à des comédies comme El otro lado de la cama ou Pagafantas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Borja Cobeaga
fiche film
]
.

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.