email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Italie

The Woman with a Broken Nose l'emporte à Lecce, le Prix Cineuropa va à l'Albanais Alimani

par 

The Woman with a Broken Nose l'emporte à Lecce, le Prix Cineuropa va à l'Albanais Alimani

Le film germano-serbe The Woman with a Broken Nose [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, de Srdan Kolijevic (lire la critique), sur une ville de Belgrade qui redécouvre l'amour pour panser les plaies de la guerre, a gagné l'Olivier d'or de la 12ème édition du Festival du cinéma européen de Lecce, qui s'est achevée ce samedi 16 avril après avoir accueilli des invités prestigieux et servi de théâtre à des annonces importantes. L'acteur Toni Servillo, auquel Lecce dédiait une rétrospective, une exposition photographique et une monographie, a en effet révélé quel serait son prochain film (lire l'info) ; Riccardo Scamarcio, présent pour "Les journées des acteurs", a annoncé son nouveau projet avec Giuseppe Piccioni, où il incarnera un enseignant et dont le tournage devrait commencer à Rome au mois de mai ; Carlo Verdone, venu à Lecce pour remettre le prix portant le nom de son père Mario, a confirmé le début du tournage à Paris, en juin, de son nouveau film sur les parents séparés, Posti in piedi in paradiso, avec Pier Francesco Favino, Marco Giallini et Micaela Ramazzotti.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le jury, qui se composait du producteur Paulo Branco, du directeur du Musée national du cinéma de Turin, Alberto Barbera, de l'acteur Giuseppe Battiston, de la directrice artistique des Globes d'or de la presse étrangère en Italie, Elizabeth Missland, et de la journaliste Marina Sanna, a attribué le prix du meilleur scénario aux Espagnols Jon Garagno et José Mari Goenaga pour For 80 Days, où deux femmes se retrouvent après cinquante ans et éprouvent un désir inattendu. Le Prix spécial du jury est allé ex aequo à Erratum de Marek Lechki (Pologne), voyage émotionnel d'un homme dans son passé, et à Amnesty [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bujar Alimani
fiche film
]
de Bujar Alimani (Albanie, Grèce, France), une histoire de passion et de mort sur fond de prison. Ce film a également remporté le Prix Cineuropa, attribué par la programmatrice du Festival de Sarajevo, Elma Tataragic, et le Prix du jury FIPRESCI.

Le Prix du SNGCI (Syndicat national des journalistes de cinéma italiens) du meilleur acteur européen a récompensé Merab Ninidze pour son rôle dans The Camera Murderer de Robert AdrianPejo (Autriche, Suisse, Hongrie). Le Prix Officine LAB du meilleur interprète dans un second rôle a été remis à Piera Degli Esposti pour I bambini della sua vita de Peter Marcias (Italie). Le prix dédié au critique Mario Verdone et remis par ses enfants, Carlo, Luca et Silvia, au meilleur film réalisé par un jeune auteur italien a été attribué à 20 sigarette [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Aureliano Amadei, qui l'a dédicacé à Vittorio Arrigoni, le bénévole récemment tué à Gaza.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.