email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2011 Scandinavie

Lars von Trier et Aki Kaurismäki en tête d'un peloton nordique fourni

par 

Lars von Trier et Aki Kaurismäki en tête d'un peloton nordique fourni

La sélection officielle du 64ème Festival de Cannes (11-22 mai), annoncée le 14 avril (lire l'info), a confirmé les pronostics (lire l'info) : Lars von Trier concourra (pour la neuvième fois) pour une Palme d'or (après celle remportée en 2000 pour Dancer in the Dark) avec Melancholia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lars von Trier
fiche film
]
, "un très beau film sur la fin du monde" avec Kirsten Dunst (Penélope Cruz a refusé le rôle pour faire Pirates des Caraïbes 4, qui sera projeté hors-compétition) et Charlotte Gainsbourg (élue meilleure actrice en 2009 pour Antichrist [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lars von Trier
fiche film
]
de von Trier). Ce film, coproduit par le Danemark, la Suède, la France, l'Allemagne et l'Italie, a coûté un peu plus de 7 millions d'euros. Trust Nordisk l'a déjà vendu à dix territoires, dont la France (Les Films du Losange) et la Suisse Frenetic Films.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

On s'attendait aussi au retour d'Aki Kaurismäki en compétition après y avoir présenté sa trilogie des marginaux, qui comprend Au loin s'en vont les nuages (1996), L'Homme sans passé [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(Grand prix du jury en 2002) et Les lumières du faubourg [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2006). Bien que son nouveau film, Le Havre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Aki Kaurismäki
fiche film
]
, ait été réalisé en français (comme La vie de bohème, qui remonte à 1992), le cinéaste finlandais a réuni une équipe comprenant son actrice fétiche, Kati Outinen (prix de la meilleure actrice pour L'Homme sans passé), ainsi qu'André Wilms et Jean-Pierre Léaud, entre autres. Le Havre est une coproduction entre la Finlande (Sputnik Oy et Yleisradio Oy), la France (Pyramide Productions) et l'Allemagne (Pandora Filmproduktion). Ses ventes internationales sont assurées par The Match Factory.

La société allemande gérera aussi les ventes du seul titre norvégien choisi cette année à Cannes, dans la section Un Certain Regard (lire l'info): Oslo, August 31st [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Joachim Trier
fiche film
]
de Joachim Trier (Reprise [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Joachim Trier
interview : Karin Julsrud
fiche film
]
). Ce film produit par Motlys, qui s'inspire du roman "Feu follet" de Pierre Drieu La Rochelle, retrace 24 heures de la vie d'un homme dans l'Oslo d'aujourd'hui.

La Scandinavie est bien représentée à la Quinzaine (lire l'info). Zentropa Entertainments y présente un film coproduit avec les sociétés hollandaises Family Affair Films et IDTV Film : Code Blue [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de la Polonaise Urszula Antoniak (Nothing Personal [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Urszula Antoniak
interview : Urszula Antoniak
fiche film
]
), dont les ventes sont assurées par Bavaria. La société suédoise Film i Västerbotten apporte quant à elle le deuxième long métrage (après Eastern Plays [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Kamen Kalev
fiche film
]
, finaliste du Prix LUX 2009 du Parlement européen) du Bulgare Kamen Kalev, The Island [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, interprété par Laetitia Casta, Thure Lindhardt et Alejandro Jodorowsky (ventes : Le Pacte).

Play [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ruben Östlund
interview : Ruben Ostlund
fiche film
]
, réalisé par le Suédois Ruben Ostlund (Involuntary [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Erik Hemmendorff
interview : Ruben Östlund
fiche film
]
), fait aussi partie de la sélection de la Quinzaine (ventes : Coproduction Office). Ce titre Plattform Produktion a été soutenu par le Nordisk Film & TV Fond et l'Institut de cinéma de Suède.

Enfin, la section parallèle accueille Volcano [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l'Islandais Runar Runarsson, produit par Zik Zak Kvikmyndir en coproduction avec la société danoise Fine & Mellow (lire l'info). Les ventes internationales du film ont été confiées à Trust Nordisk.

La délégation nordique sur la Croisette est complétée par Frederikke Aspöck, dont le film danois Labrador passera hors-compétition (ventes : Trust Nordisk), et par le réalisateur né à Copenhague Nicolas Winding Refn, en lice avec la production américaine Drive.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy