email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INSTITUTIONS Danemark

L'Institut de cinéma du Danemark soutient le cinéma de Tanzanie et d'Ouganda

par 

L'Institut de cinéma du Danemark soutient le cinéma de Tanzanie et d'Ouganda

L'Institut de cinéma du Danemark est connu à Cannes, à Berlin et aux autres marchés internationaux, mais il représente aussi le pays dans des endroits plus reculés du monde.

Au terme du 14ème Festival international de Zanzibar, le 26 juin, les écoliers locaux auront vu les films d'une section dédiée au jeune public organisée par l'Institut.

Ces deux dernières années, l'Institut a contribué à ce volet, baptisé "Panorama: Children & Film", qui a présenté cette année des films d'Algérie, du Chili, du Kenya et d'Allemagne, en lui apportant dix films pour enfants danois.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

The Great Bear [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Espen Toft Andersen, présenté à la dernière Berlinale et bientôt sur les écrans tanzaniens, a fait l'ouverture de la section, qui proposait aussi Lost in Africa [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Vibeke Muasya (photo).

L'Institut a aussi soutenu l'initiative "Film for Change", atelier sur le cinéma et le changement social qui se concentre sur le cinéma africain, l'accès au médias, les stratégies de représentation et le droit à la communication des groupes marginaux.

En Ouganda, l'Institut a uni ses forces avec le Centre danois pour la Culture et le Développement, l'Ambassade du Danemark et la Fondation Maisha pour monter un programme de trois ans baptisé Youth & Film Uganda qui prévoira des cinémas itinérants, des festivals, des masterclasses à destination des professionnels et des cours de production.

"Cette initiative a pour fin de faire connaître des films aux enfants qui n'ont pas eu la chance d'avoir une enfance", a expliqué Miriam Odoka du Maisha Film Lab. "Voir et faire des films devrait leur permettre d'élargir leurs perspectives sur la vie et d'entamer un dialogue avec le reste du monde".

Le leitmotiv du Maisha Film Lab est : "Si nous ne racontons pas nos histoires, personne d'autre ne le fera". Youth & Film Uganda, qui s'adresse aux ados de 13 à 19 ans (dans un pays où l'âge moyen est 15 ans), présente dans le pays deux films danois : We Shall Overcome [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Niels Arden Oplev et Fighter [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Cyron Melville
fiche film
]
de Natasha Arthy.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy