email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES Espagne

Le Dernier Vol du flamant rose, du Mozambique aux écrans espagnols

par 

Le Dernier Vol du flamant rose, du Mozambique aux écrans espagnols

Les cinémas espagnols accueillent aujourd'hui la coproduction Le Dernier Vol du flamant rose [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, premier film du réalisateur originaire du Mozambique João Ribeiro. Après sa sortie au Portugal et au Brésil, via Lusomundo, et sa projection à des festivals comme Cannes, Montréal, Pusan et Lovania, il arrive en Espagne grâce à Potenza Producciones.

Au-delà de ses indéniables qualités cinématographiques, ce titre représente une collaboration inédite entre plusieurs pays européens (le Portugal, l'Espagne, la France et l'Italie) et le Mozambique, qui met en ce moment l'accent sur les coopérations favorisant l'emploi des femmes risquant l'exclusion sociale et des jeunes formés dans le domaine de la production audiovisuelle.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le film est l'adaptation d'un roman mozambicain de Mia Couto, qui estime que c'est à cette date la meilleure transposition cinématographique de son oeuvre, qui s'inscrit dans le genre du réalisme magique. L'histoire commence par cinq explosions causant la mort de nombreux soldats stationnés à Tizangara, ne laissant intacts que leurs parties génitales et leurs casques bleus. L'enquête sur l'attentat est confiée au lieutenant italien Massimo Risi (interprété par un des producteurs du film, Carlo D'Ursi), en chemin vers la capitale, Maputo. Avec l'aide du traducteur local Joaquim, il cherche à éclaircir le mystère, mais sur cette terre, les apparences sont trompeuses.

Le Dernier Vol du flamant rose a été produit par Luís Galvão et D’Ursi avec le soutien de l'ACP-UE, de l'ICA, d'Eurimages, du Fonds Sud, d'Ibermedia, Ancine, MEDIA, du Fonds d'aide du Festival de Göteborg et de la RTP.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy