email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Belgique

Déferlement belge sur le Lido

par 

Déferlement belge sur le Lido

Ce rendez-vous vénitien sera particulièrement fertile pour le cinéma belge. Après l’annonce de la sélection du premier long métrage de John Shank, L’Hiver Dernier [+lire aussi :
bande-annonce
interview : John Shank
fiche film
]
, dans la section Venice Days (lire l’info), la sélection officielle proposera pas moins de quatre productions venues du plat pays (lire l’info).

Hors compétition, Chantal Akerman dévoilera son nouveau film, La Folie Almayer (photo), une adaptation du premier roman de Joseph Conrad, qui décidément semble être une source inépuisable d’inspiration pour les cinéastes. Années 50, Bornéo, un homme est prêt à tout par amour pour sa fille ; prêt à s’opposer à ce jeune homme venu de loin, fou d’amour pour sa fille. Ce trio est incarné par Marc Barbé, Stanislas Mehrar, et une nouvelle venue, Aurora Marion. Le film est produit par Patrick Quinet pour Artémis Productions, en collaboration avec Paradise Films et Liaison Cinématographique. Il a reçu le soutien du CNC et du CCA. Shellac sortira le film le 28 septembre prochain en France.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La section Orrizonti accueillera quant à elle deux auteurs belges. Le projet transdisciplinaire de Wim Vandekeybus Monkey Sandwich sera ainsi dévoilé lors de la Mostra. Créé en 2010, Monkey Sandwich fut dans un premier temps un spectacle de danse contemporaine, produit par la troupe Ultima Vez. Le chorégraphe flamand y inventait une forme singulière, à la croisée de la danse, du cinéma et de la performance. En portant à l’écran ces « légendes urbaines », Vandekeybus exploite pleinement le pan cinématographique de son projet. Le film est produit par sa société Ultima Vez, en collaboration avec Savage Film (Bullhead [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bart Van Langendonck
interview : Michaël R. Roskam
fiche film
]
). Il sera projeté hors compétition en clôture de la section Orrizonti.

Enfin, une place d’honneur sera accordée dans cette même section au jeune réalisateur Nicolas Provost, puisque seront programmés son dernier film court, Moving Stories, mais surtout, son premier long métrage, L’Envahisseur [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
, une déclinaison de son court à succès Exoticore. Il suit les errances d’Issaka Sawadogo, dans un thriller social sur fond d’immigration clandestine. Produit par Versus, Prime Time et Hepp Films, le film a reçu le soutien du CCA, du VAF, de Bruxellimage, du Tax Shelter, du Swedish Film Institute et du programme MEDIA. Le film sera distribué en Belgique par O’Brother.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.