email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRIX Scandinavie

Stockholm célèbre la nouvelle génération des réalisateurs

par 

Stockholm célèbre la nouvelle génération des réalisateurs

Le Festival de Stockholm est "le rendez-vous pour la nouvelle génération des metteurs en scène et pour notre 22ème édition, nous sommes heureux de présenter plus de femmes que jamais", a annoncé hier la directrice de l'événement, Git Scheynius, à l'occasion de la conférence de presse d'annonce du programme. Le festival animera la capitale suédoise du 9 au 20 novembre.

Une réalisatrice est d'ores et déjà sûre de présenter son film à l'édition de l'année prochaine. La gagnante de la compétition projets du festival, réservée aux réalisatrices à leur deuxième ou troisième film, recevra en effet 500 000 € de soutien à la production, un contrat de distribution pour les pays nordiques et baltes de la part de NonStop Entertainment et la garantie d'une projection de gala au programme 2012. Les autres projets distingués n'ayant pas accédé à la première place recevront 27 000 €. Trente-deux projets ont été soumis.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

"Les statistiques suédoises montrent qu'après leur premier film, seuls 30% des femmes parviennent à faire un deuxième ou troisième film, contre 70% côté hommes. Dans le cadre de notre programme triennal, nous pourrons soutenir au maximum 30 réalisatrices", a précisé Scheynius. 26% des titres sélectionnés à Stockholm cette année ont été réalisés par des femmes, 43% comptent une femme parmi leurs producteurs.

Stockholm proposera en tout 173 films représentant 44 pays. 22 d'entre eux se disputeront le Cheval de Bronze de la compétition internationale, un imposant trophée de sept kilos. La section gala sera particulièrement fournie. Le programmateur George Ivanov l'a décrite comme "la sélection la plus vaste que nous ayons jamais eue de titres locaux projetés en avant-première mondiale et de grosses productions internationales présentées en avant-première nordique".

Parmi les titres phares du festival, il faut citer le thriller d'espionnage international Tinker, Tailor, Soldier, Spy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du réalisateur suédois Tomas Alfredson (film d'ouverture) [photo], Wuthering Heights [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andrea Arnold
fiche film
]
, adaptation par la Britannique Andrea Arnold du classique d'Emily Brontë (Compétition), et La piel que habito [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pedro Almodóvar
fiche film
]
de Pedro Almodóvar (film de clôture).

La plupart des films en compétition sont européens. La Scandinavie est représentée par Play [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ruben Östlund
interview : Ruben Ostlund
fiche film
]
de Ruben Östlund, Certain People de Levan Akin, Oslo, 31 août [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Joachim Trier
fiche film
]
du Norvégien Joachim Trier et Turn Me On, Goddammit [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Jannicke Systad Jacobsen
fiche film
]
de Jannicke Systad Jacobsen. Le Royaume-Uni envoie Shame [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Steve McQueen, Tyrannosaur [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Paddy Considine et Coriolan [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Ralph Fiennes.

Du Benelux, Stockholm va projeter Bullhead [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bart Van Langendonck
interview : Michaël R. Roskam
fiche film
]
de Michael R Roskam et Code Blue [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Urzula Antoniak, tandis que la France est représentée par Polisse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Maïwenn
fiche film
]
de Maïwenn, Et maintenant on va où ? de Nadine Labaki, Carré blanc [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jean-Baptiste Léonetti et En secret [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Maryam Keshavarz. Les films américains en lice sont Martha Marcy May Marlene de Sean Durkin, On the Ice d'Andrew Okpeaha Maclean et la coproduction allemande The Future [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Miranda July.

Cette édition, dédiée à feu le cinéaste états-unien Sidney Lumet, comptera dix sections parallèles, notamment Zone ouverte (cinéma contemporain), Indépendants américains, Images d'Asie, Visions latines, Gros plan (cette année consacré aux histoires d'amour) et Documania (avec en tête du programme George Harrison: Living in the Material World de Martin Scorsese).

L'actrice française Isabelle Huppert viendra recevoir un Cheval de bronze pour l'ensemble de sa carrière après la projection de son nouveau film, Mon pire cauchemar [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Anne Fontaine. Le Mexicain Alejandro Gonzäles Iñárritu (<>Amours chiennes, 21 grammes, Biutiful) a quant à lui obtenu le Prix Visionnaire 2011.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.