email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Autriche

La Viennale du Havre aux Ides de Mars

par 

La Viennale du Havre aux Ides de Mars

Comme chaque année depuis sa création en 1960 par un groupe de critiques, le grand festival international autrichien non compétitif baptisé Viennale deux ans plus tard va de nouveau faire valser la capitale. Entre ce jeudi 20 octobre et le 2 novembre, l'événement va faire découvrir à plus de 95 000 spectateurs plus de 320 longs métrages, documentaires et courts, à commencer par le film d'ouverture de ce soir, le lauréat cannois partout salué Le Havre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Aki Kaurismäki
fiche film
]
[photo], du maestro finlandais Aki Kaurismäki, dont le grand frère Mika figure aussi au programme avec le documentaire fort attendu Mama Africa [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(la première séance est déjà complète).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

On peut citer parmi les longs métrages de fiction sélectionnés d'autres titres de la compétition cannoise : L'Apollonide [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Adèle Haenel
fiche film
]
de Bertrand Bonello, The Artist [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michel Hazanavicius
fiche film
]
de Michel Hazanavicius, Habemus papam [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nanni Moretti
fiche film
]
de Nanni Moretti, Melancholia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lars von Trier
fiche film
]
de Lars von Trier ou encore Le Gamin au vélo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jean-Pierre et Luc Dardenne
fiche film
]
des frères Dardenne. Les Viennois pourront aussi découvrir Still Life de leur compatriote Sebastian Meise, le film roumain Best Intentions [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Adrian Sitaru, Volcano [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l'Islandais Rúnar Rúnarsson, L'estate di Giacomo [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Alessandro Comodin, Alpis [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Grec Yorgos Lanthimos, le lauréat berlinois Sleeping Sickness [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ulrich Kohler
fiche film
]
d'Ulrich Köhler, le charmant film britannique Submarine [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Richard Ayoade et Els noms de Crist du Catalan Albert Serra.

Le cinéma français est bien représenté : la Viennale projettera entre autres La Folie Almayer [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le nouveau film de Chantal Akerman, qui se voit consacrer une vaste rétrospective de 40 films, ainsi qu'Americano [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Mathieu Demy, La Guerre est déclarée [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Valérie Donzelli, Les Neiges du Kilimandjaro [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Robert Guédiguian
interview : Robert Guédiguian
fiche film
]
de Robert Guédiguian et Tomboy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Céline Sciamma
fiche film
]
de Céline Sciamma.

Parmi les hommages, un programme de douze films est dédié au producteur londonien Jeremy Thomas. Il faut aussi mentionner parmi les éléments phares de cette 49ème édition de la Viennale le documentaire iranien Ceci n'est pas un film, de Jafar Panahi et Mojtaba Mirtahmasb, et le dernier David Cronenberg, la coproduction européenne A Dangerous Method [+lire aussi :
bande-annonce
interview : L'équipe de A Dangerous Me…
fiche film
]
, avec Viggo Mortensen dans le rôle de Freud, Keira Knightley, Michael Fassbender et Vincent Cassel. L'événement propose également un grand d'événements parallèles : expositions, débats, concerts... La clôture sera assurée par Les Ides de Mars de George Clooney.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.