email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Espagne

Budget réduit mais grands films pour la Seminci de Valladolid

par 

Budget réduit mais grands films pour la Seminci de Valladolid

Ce samedi 22 octobre a marqué le début de la 56ème édition de la Semaine internationale du cinéma de Valladolid, plus connue sous le nom de Seminci, et malgré les importantes réductions de budget qui l'ont affectée (l'événement durera deux jours de moins et s'achèvera donc le 29 octobre), la manifestation reste une référence en termes de cinéma d'auteur espagnol et européen. L'ouverture du festival a notamment été assurée par un des films les plus intéressants de l'année : Habemus Papam [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nanni Moretti
fiche film
]
de Nanni Moretti.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Ce film disputera l'Épi d'or du meilleur film aux 17 autres titres sélectionnés en compétition. Cette année, comme l'a souligné le directeur de la Seminci, le journaliste Javier Angulo, un accent tout particulier a été mis sur l'équilibre entre auteurs consacrés et débutants. Le cinéma espagnol est comme de coutume bien représenté, avec deux premiers longs métrages en lice (De tu ventana a la mía [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Paula Ortiz [photo] et El perfecto desconocido de Toni Bestard) et deux coproduction hispano-argentines (Verdades verdaderas. La vida de Estela de Nicolás Gil Lavedra et Medianeras [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Gustavo Taretto).

Le grand héros de la sélection est toutefois le cinéma européen dans son ensemble. Aux films ibériques sus-mentionnés s'ajoutent neuf titres : Le Gamin au vélo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jean-Pierre et Luc Dardenne
fiche film
]
de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique/France/Italie), Hasta la vista [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Geoffrey Enthoven
fiche film
]
de Geoffrey Enthoven (Belgique), In Darkness d'Agnieszka Holland (Pologne/Allemagne/Canada), Les Neiges du Kilimandjaro [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Robert Guédiguian
interview : Robert Guédiguian
fiche film
]
de Robert Guédiguian (France), La conquête [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Xavier Durringer (France), Brothers [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Mika Kaurismäki (Finlande), Wuthering Heights [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andrea Arnold
fiche film
]
d' Andrea Arnold (Royaume-Uni), En secret [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Maryam Keshavarz (France/États-Unis/Iran/Liban) et The Guard [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : John Michael McDonagh
fiche film
]
de John Michael McDonagh (Irlande/Royaume-Uni/Argentine).

Des Épis d'honneur ont d'ores et déjà été attribués à deux grandes personnalités du cinéma espagnol : l'actrice Maribel Verdú [voir image] et le président de l'Académie du cinéma espagnole, le producteur et distributeur Enrique González-Macho, qui a dit hier de la Seminci : "Sans elle, Valladolid ne serait pas ce qu'elle est".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy