email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES Belgique

Code 37, du petit au grand écran

par 

Code 37, du petit au grand écran

Il est un petit Bruxellois qui sort dans les salles belges cette semaine, dans une atmosphère mêlée d’agacement, d’excitation et de fierté. Tintin est présent dès ce matin dans près de 70 cinémas, s’infiltrant jusque dans les plus petites salles, et allant jusqu’à squatter 4 écrans dans les grands complexes, puisque l’on propose la VO en 3D et en 2D, mais aussi la VF ou la VN en 3D ou en 2D ! En tout, ce sont près de 3000 séances qui seront dévolues au reporter à la houppette.

Face à la déferlante Tintin, Jakob Verbruggen offre un tout autre univers au public flamand avec l’adaptation de sa série à succès diffusée sur VTM, Code 37. Lancée en 2009, où elle bat des records d’audience (plus de 40% de part de marché en moyenne, et des pointes jusqu’à 975.000 spectateurs), Code 37 [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
constitue une plongée au cœur de la brigade des mœurs gantoises. Une section de recherche menée par la charismatique et peroxydée Hannah Maes y enquête sur les crimes les plus sordides, de l’exhibitionnisme à la pédophilie, en passant par le viol ou le meurtre. Refrain connu, ce petit bout de femme doit faire sa place dans ce monde d’hommes, âpre et violent. Elle est interprétée par Veerle Baetens (photo), l’un des grands espoirs du cinéma flamand, très populaire grâce à ses rôles à la télévision, que l’on retrouvera également à l’affiche du prochain film de Felix Van Groeningen, The Broken Down Circle.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
LIM Internal

Pour son passage sur le grand écran, Code 37 rassemble tous les ingrédients de la série policière populaire : du sexe, de la pornographie et de la prostitution. Avec un tel programme, le film suscite beaucoup d’attentes : celles des fans de la série bien sûr, mais aussi celles de l’industrie, qui aimerait voir en Code 37 un succès retentissant, qui vienne nourrir les chiffres déjà bien gras grâce aux succès de Tête de Boeuf [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bart Van Langendonck
interview : Michaël R. Roskam
fiche film
]
et Frits & Freddy du cinéma flamand dans les salles belges.

Petite particularité, le film n’est pas distribué par Kinepolis, mais par Starway, la branche consacrée à la distribution cinématographique de la chaîne privée flamande VTM. Le film sort dans 33 cinémas, soit une combinaison comparable à celles de Zot Van A ou Dossier K [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.