email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2012 Forum / Allemagne

Formentera ou les choix à faire

par 

Formentera ou les choix à faire

Le premier long-métrage de la réalisatrice allemande Ann-Kristin Reyels, Des chiens dans la neige [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, avait remporté le prix FIPRESCI dans la section Forum de la Berlinale 2007. La voici de retour en lice dans la même catégorie avec Formentera [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Ann-Kristin Reyels
fiche film
]
, film intimiste qui dépeint un tournant dans la vie d’un couple.

Un couple berlinois, la trentaine : Ben (joué par un acteur danois très demandé sur le petit comme sur le grand écran Thure Lindhardt, qui travaille aussi beaucoup aux États-Unis) et Nina (Sabine Timoteo, connue notamment pour son rôle dans le film de Matthias Glasner, Le Libre Arbitre) partent en vacances dans l’île du même nom au large de l’Espagne. Ils vont loger chez un groupe de hippies sur le retour, dont deux sont des amis de la famille de Ben. Un autre couple de hippies est également de la partie : Pablo (Franc Bruneau) et Mara (Vicky Krieps) et leur fils Yoko. Un prénom étrange, de même que pour la fille de Ben et Nina, qu’ils ont choisi d’appeler Luca et qui est restée à Berlin avec la mère de Nina.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ben et Nina ont tous deux l’impression que leur relation, les choix qu’ils ont fait, notamment sur leurs emplois et leur vie à Berlin, se sont avérés quelque peu problématiques. Ces doutes et ces peurs vont lentement faire surface au cours de ces vacances, quand Nina va finir par s’apercevoir que Ben a le projet secret de venir vivre avec elle sur cette île ; il envisage de monter une entreprise de panneaux solaires. La progression en crescendo jusqu’à cette découverte se révèle fascinante et parfois troublante, et implique une certaine part de jalousie de la part de Nina envers la désinvolte Mara et un dénouement inattendu après une fête sur la plage.

Nina a l’air seule parmi ce groupe de personnes. Elle n’adhère pas au mode de vie communautaire de ses hôtes (« J’ai l’impression qu’ils fuient tous quelque chose ») tandis que Ben a l’air de s’amuser et ne comprend pas sa frustration. D’un autre côté, il s’avère que c’est Ben qui est le moins satisfait des deux de leur vie à Berlin.

Bien à l’image, de par son thème, de ce qu’on pourrait presque qualifier de mode dans les films allemands de ces dernières années (le meilleur exemple étant s Everyone Else [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Maren Ade
fiche film
]
de Maren Ade, Formentera parvient néanmoins à se démarquer de par l’attention portée aux détails obscurs et l’accent mis sur la vision du couple par la femme. En effet, Sabine Timoteo est épatante dans le rôle d’une Nina pleine de doutes et livre une interprétation courageuse et émouvante. Thure Lindhardt, quant à lui, affiche un air d’autosatisfaction et la partie physique de son jeu peut devenir agaçante pour le spectateur. Si ce film est censé nous livrer les émotions de Nina, on peut dire qu’Ann-Kristin Reyels a réussi.

Formentera a été produit par Unafilm, société de production basée à Berlin.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.