email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES Belgique

Un père, un fils, et des films pour enfants

par 

Un père, un fils, et des films pour enfants

Fils Unique, le troisième film de Miel Van Hoogenbemt sort aujourd’hui en salles. D’origine flamande, Van Hoogenbemt a la particularité de travailler aussi bien en flamand qu’en français, ce qui est assez rare pour être noté. Si Fils Unique, et Miss Montigny [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(son premier film) sont en français, son film précédent, Man zoukt vrouw était en flamand. Il a également réalisé plusieurs épisodes de la série flamande Aspe.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Fils Unique raconte l’histoire d’amour filial contrariée entre un père et un fils. Forcés à cohabiter avec son père « indigne » suite à l’hospitalisation de sa mère, Vincent, 40 ans, et désormais père de famille, va devoir malgré lui chercher à comprendre pourquoi sa relation avec son père s’est toujours avérée si conflictuelle. Entre flash-backs, escapades poétiques, et confrontations musclées, le récit tourne autour de cette rencontre père/fils qui s’est tant fait attendre. Pour incarner ce duo, Van Hoogenbemt dirige un Patrick Chesnais (photo) remarquablement acariâtre et Laurent Capelluto ((Où va la nuit ? [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) qui confirme une fois encore que le cinéma belge devra compter sur lui dans les années à venir. Le film, coproduit avec Samsa Film et Liaison cinématographique, est produit par Entre Chien et Loup. C’est sa filiale de distribution, Dreamtouch, qui sort le film dans 5 salles.

Autre sortie presque belge, Belga catapulte sur 25 écrans Il était une fois une fois de Christian Merret Palmain, comédie potache sur une bande de semi-loosers qui se fait passer pour la famille royale belge. Par ailleurs, vacances scolaires obligent, on notera la sortie de pas moins de 5 films pour enfants. Face aux Muppets, 4 animations européennes : Zarafa [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Rémi Bezançon, qui bénéficie d’une belle combinaison de 26 salles, Sprookjesboom de Hans Walther (Pays-Bas), et deux films danois, l’un destiné au public flamand (Orla de Kikkerslikker), et l’autre au public francophone (L’Ours Montagne [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) !

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy