email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Suisse

Visions du Réel, entre émotion et transition

par 

- La nouvelle édition de la plus grande manifestation documentaire de Suisse, et l'une des principales d'Europe, se tiendra du 20 au 27 avril à Nyon. Avant programme.

Visions du Réel, entre émotion et transition

L'émotion par le documentaire. Voici, en résumé, l'enjeu principal du prochain festival Visions du Réel. Luciano Barisone, le directeur de la manifestation, a d'ailleurs insisté sur le fait que les quelque 110 films qui seront projetés du 20 au 27 avril à Nyon, en Suisse, sont toutes des œuvres qui font «rire, pleurer et penser, ce qui n'est pas une exclusivité des intellectuels». Une manière, pour la nouvelle tête pensante de Visions du Réel, d'ouvrir encore un peu plus sa programmation à un grand public «qui, aujourd'hui, regarde plus volontiers des documentaires.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Si la Suisse domine cette année le programme avec pas moins de 23 titres sélectionnés, la France, l'Allemagne et la Belgique seront également bien représentées, avec des œuvres disséminées dans pratiquement toutes les sections du festival. La compétition internationale des longs métrages en rend particulièrement compte: entre Après le silence, ce qui est dit n'existe pas de Vanina Vignal (France, Roumanie), Comme des lions de pierre à l'entrée de la nuit d'Olivier Zuchuat (France, Grèce, Suisse), Damas, au péril du souvenir de Marie Seurat (France, Syrie), De Wetten van Matthijs de Marc Schmidt (Hollande), Die Lage de Thomas Heise (Allemagne), Ein Versprechen de Peter Levin (Allemagne), Kovasikajuttu de JP Passi et Jukka Kärkkäinen (Finlande), Le thé ou l'électricité de Jérôme Le Maire (Belgique), Six faces d'une brique de Damien Monnier (France), The dark side of the sun de Carlo Hintermann (Italie), Vắng Bóng de Martin Otter (Allemagne) et Where the condors fly de Carlos Klein (Suisse, Allemagne, Chili), les cinématographies européennes fournissent les 95% des troupes.

On notera encore que le concept de «transition» constituera le fil rouge de cette édition 2012 de Visions du Réel. «Les valeurs du monde changent et le cinéma ne peut qu'en témoigner», rappellait ainsi Luciano Barisone durant la conférence de presse de la manifestation. Avant de conclure: «La mémoire et l'espoir font partie de cette transition: d'un côté, on observe de loin la fin des utopies et des certitudes du XXe siècle, de l'autre la naissance d'un sentiment de révolte et d'autres possibles utopies plus modestes et à mesure humaine. Entre les deux, les gens souffrent, luttent, rêvent, s'amusent. Ils ont encore envie de vivre.»

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy