email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES Italie

Silvestrin et Balducci font la paire dans Good As You, la première comédie italienne gay

par 

- Chaos, liberté, amour et trahisons sont au menu du film de Mariano Lamberti, qui sort ce 6 avril sur la péninsule, distribué par Iris Film

Silvestrin et Balducci font la paire dans Good As You, la première comédie italienne gay

Huits héros (quatre hommes et quatre femmes), tous homosexuels ou presque, sont les héros de Good As You [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Mariano Lamberti. Il s'agit d'un groupe improbable et éclectique d'amis qui ont du mal à gérer leurs histoires d'amour et de sexe, leurs contradictions et surtout la vie de tous les jours, des soucis que le film aborde sans drame ni démonstrations de pitié. Si ce titre, qu'Iris Film lance le 6 avril sur 50 écrans, a bien un mérite, c'est qu'il retourne pour la première fois le point de vue du cinéma (du moins du cinéma italien) sur les personnages gays, généralement présentés au sein d'un univers hétérosexuel dans lequel ils doivent lutter contre la marginalisation, le refus et les réticences familiales (comme dans Mine vaganti [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Ferzan Ozpetek). Ici, les personnages sont envisagés de l'intérieur de l'univers LGBT, avec ironie et sincérite et sans fausse pudeur, et cet univers est dépeint dans ses dynamiques, ses excentricités et ses extrêmismes sans qu'en soient oubliés les malaises (brèves rencontres, couples qui se désagrègent...), ni la question de la maladie, ni l'aspiration à fonder une famille.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Good As You s'inspire de la pièce éponyme de Roberto Biondi, qui elle-même doit son titre à un slogan homosexuel des années 1960. Ses interprètes sont Enrico Silvestrin (Souviens-toi de moi [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) en héros réprimé et ambivalent, Lorenzo Balducci (Il sole nero) en romantique possessif, Diego Longobardi (également producteur du film pour Master Five Cinematografica) en vraie "folle", Elisa Di Eusanio en lesbienne masculine, Lucia Mascino en femme qui veut un enfant, Daniela Virgilio en hétéro perturbée, Micol Azzurro en bimbo et Luca Dorigo en monsieur muscle couvert de tatouages. "Les clichés ne manquent pas, c'est certain, explique le réalisateur, mais je ne les crains pas parce qu'ils reflètent la réalité. Sur les huit personnages seuls deux sont des stéréotypes, ceux de Diego et Elisa, mais ils représentent des figures conscientes d'elles-mêmes, comme il y en a dans la communauté homosexuelle".

Cliché ou pas, Good As You est un film joyeux, plein d'auto-dérision et provocateur qui contient de surcroît un message important : celui qui est confié à l'enfant de la fin, quand il s'amuse avec une perruque blonde entouré de toute sa famille couleur "arc-en-ciel", incertain du futur mais heureux de vivre dans ce fantastique chaos où règne la liberté.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy