email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FINANCEMENTS Norvège

Le nouveau fonds norvégien Sørfond alloue 530 000 € à des films du Sud

par 

- Sept nouvelles productions venant d'Inde, d'Argentine, de Bolivie, du Pakistan et de Palestine ont été choisies parmi 38 candidats

Le nouveau fonds norvégien Sørfond alloue 530 000 € à des films du Sud

Le nouveau fonds de soutien au cinéma du Sud Sørfond, créé par le Ministère des Affaires étrangères norvégien après une initiative du Festival Films from the South, a distribué ses premières aides, soit au total 530 000 €, entre sept nouvelles productions venant d'Inde, d'Argentine, de Bolivie, du Pakistan et de Palestine.

Depuis 1991, Lasse Skagen (photo), directeur artistique du Festival Films from the South d'Oslo, propose chaque année un programme de 100 films et documentaires représentant l'Asie, l'Afrique et l'Amérique latine. La dernière édition du festival, qui s'est tenue en octobre 2011, a inauguré un Forum de présentation de projets permettant d'accéder au fonds. 38 candidats ont tenté leur chance qui ont été départagés par un jury présidé par le critique et consultant Kalle Løchen.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

“À travers Sørfond, nous aidons les réalisateurs du Sud pour qu'ils aient une chance de montrer leurs cultures et nous permettre de mieux comprendre le monde autour de nous", a commenté le ministre du Développement norvégien Heikki Holmås. L'idée est de soutenir la production dans des pays où elle est limitée pour des raisons politiques, financières ou sociales.

Le fonds, géré par l'Institut de cinéma de Norvège, a pour cette première distribution d'aides financières choisi les documentaires indiens Char de Sourav Sarang et When Harri Got Married de Ritu Sarin (deux projets coproduits en Norvège par Cinema Oslo), les longs métrages de fiction argentins Deshora de Barbara Sarasola-Day (coprod. Faction Film) et Wakolda de Lucía Puenzo (Hummelfilm), Kandire du Bolivien Juan Carlos Valdivia (PJB Picture Company As), Neither the Veil nor the Four Walls du Pakistanais Afia Nathaniel (Indie Film) et Palestine Stereo de Rashid Masharawi (Ape & Bjørn).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy