email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INSTITUTIONS Montenegro

Le Monténégro devient membre de l'Observatoire européen de l'audiovisuel

par 

- L'Observatoire européen de l'audiovisuel a annoncé hier (13 juin) l'adhésion de son 38ème membre

Le Monténégro devient membre de l'Observatoire européen de l'audiovisuel

L'Observatoire européen de l'audiovisuel, qui fait partie du Conseil de l'Europe et siège à Strasbourg, analyse et régule le secteur de l'audiovisuel et fournit des informations commerciales et juridiques. L'adhésion du Monténégro signifie que les données relatives aux industries des médias du pays seront désormais mises à la disposition des professionnels européens via l'Observatoire.

Le Monténégro sera représenté au sein du conseil exécutif de l'Observatoire par Jadranka Vojvodić, de l'Agence pour les médias électroniques du Monténégro. Elle s'est dite "ravie que le Monténégro intègre le réseau de pays réunis par l'Observatoire qui échangent des informations sur leurs industries audiovisuelles respectives". Wolfgang Closs, directeur de l'Observatoire, a déclaré que les professionnels monténégrins bénéficieraient ainsi d'"informations plus claires sur les marchés et la situation légale dans les pays qu'ils envisageront comme partenaires". Closs a ajouté qu'en cette année qui marque son 20ème anniversaire, l'Observatoire "élargit ses horizons" afin de fournir des chiffres et données sur encore plus de pays.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

La nouvelle arrive au moment où le petit pays des Balkans (600 000 habitants) est sous la loupe des institutions européennes eût égard à des scandales politico-financiers révélés récemment qui mettent en cause l'influence politique de la famille de l'ancien Premier Ministre et président Milo Djukanović, qui a guidé le pays pendant 20 ans et dont beaucoup estiment qu'il continue encore de le diriger, bien qu'il ait quitté son poste de chef du gouvernement en 2010.

Le Monténégro dispose actuellement de seulement 18 écrans. De fait, les exploitants passent par les distributeurs serbes. Ces deux dernières années, le pays a produit trois longs métrages.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy