email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRIX Belgique

Palmarès éclectique pour les Ensor du cinéma flamand

par 

- Les Prix du cinéma flamands, les Ensor, couronnent la diversité de ce cinéma ces douze derniers mois, de Tot Altijd à L’Envahisseur, en passant par Hasta la vista.

Palmarès éclectique pour les Ensor du cinéma flamand

Le jury de 11 professionnels réuni pendant le Festival du Film d'Ostende pour remettre les Ensor (ex-Vlaamse Filmprijzen, les prix du cinéma flamand) a tranché vendredi dernier. Ou plutôt, n'a pas tranché, en composant un palmarès d'un grand éclectisme, panachant les prix entre les différents lauréats potentiels. Si l'année dernière Tête de Boeuf [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bart Van Langendonck
interview : Michaël R. Roskam
fiche film
]
avait fait une razzia pressentie sur les principaux prix, les choses sont beaucoup plus équilibrées cette année.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
LIM Internal

Comme le laissait présager les nominations, Groenten uit Balen de Frank Van Mechelen s'est adjugé les prix d'interprétation féminine pour Evelien Bosmans et Tiny Bertels. Le film à également valu un Ensor du meilleur second rôle masculin à Lucas van den Eynde. Un beau triplé qui vient souligner le bon travail fait sur le casting du film.

L'Envahisseur [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
, film âpre, nocturne mais lumineux, était en tête des nominations, malgré sa nature d'outsider. Le film remporte trois prix "techniques" (meilleur musique, meilleure photographie et meilleurs costumes), mais aussi le Prix du meilleur réalisateur pour Nicolas Provost. Le film a également remporté l'Industry Awards, remis par la profession elle-même. Notons que la statuette de la meilleure coproduction belge (c'est-à-dire entre le Nord et le Sud du pays), est revenue à Joachim Lafosse pour A perdre la raison [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Joachim Lafosse
fiche film
]
. Un bon week-end donc pour Versus et Prime Time, producteurs de ces deux films, qui venaient également d'apprendre la sélection du film de Lafosse pour représenter la Belgique aux Oscar. A noter que Swooni repart avec le Prix de la meilleure direction artistique.

Restent deux sérieux concurrents, succès publics et critiques. Hasta la vista [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Geoffrey Enthoven
fiche film
]
vaut le prix de la révélation de l'année à son excellent jeune acteur, Tom Audenaert, et vaut également le prix du meilleur scénario à Pierre De Clercq. Quant à Tot Altijd [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Nic Balthazar, le film remporte le prix de la meilleure interprétation masculine, mais pas forcément pour l'acteur sur lequel les bookmakers auraient misé (Koen De Graeve, lauréat il y a deux ans pour La Merditude des Choses [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Felix van Groeningen
fiche film
]
), mais pour son comparse Geert van Rampelberg. Enfin, Tot Altijd remporte la statuette suprême, celle du meilleur film.

Meilleur film:
Tot Altijd

Meilleur réalisateur:
Nicolas Provost (The Invader)

Meilleur scénario:
Pierre De Clercq (Hasta La Vista! )

Meilleure image :
Frank van den Eeden (The Invader)

Meilleure musique:
Sacha en Evgueni Galperine (The Invader)

Meilleur acteur:
Geert Van Rampelberg (Tot Altijd)

Meilleur acteur dans un second rôle:
Lucas Van den Eynde (Groenten uit Balen)

Meilleure actrice:
Evelien Bosmans (Groenten uit Balen)

Meilleure actrice dans un second rôle:
Tiny Bertels (Groenten uit Balen)

Meilleur espoir:
Tom Audenaert (Hasta La Vista! )

Meilleur montage:
Philippe Ravoet (Tot Altijd)

Meilleur costume :
Nathalie Leborgne (The Invader)

Meilleure direction artistique:
Hubert Pouille (Swooni)

Meilleure coproduction francophone :
A perdre la raison (Joachim Lafosse)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.